Le virage technologique de la 5G n’est pas encore pris qu’il fait déjà beaucoup parler de lui ! Quelles sont les grandes évolutions à attendre ?

La principale évolution est l’augmentation du débit. Alors que la 4G était 1000 fois plus rapide que la 3G, la 5G sera 100 fois plus rapide que la 4G. Dans ce contexte, il est fort à parier que l’envoi de photos et de vidéos en 4K ou 8K va se généraliser de plus en plus pour devenir la norme. L’utilisation accrue de la visioconférence à grande définition devrait également profiter de l’irruption de la 5G dans nos vies. Du côté des jeux vidéo, il en sera de même avec le développement de jeux aux graphiques toujours plus pointus. Compte tenu que de plus en plus d’appareils émergent sur le marché pour remplacer la fonctionnalité du smartphone (montres connectées, objets connectés à la maison, etc.), il est raisonnable de penser que le smartphone ne sera pas le principal vecteur de développement de la technologie 5G. À l’inverse, les services et les infrastructures industrielles pourraient assurément jouer un rôle capital en surfant sur les possibilités offertes par le débit de la 5G. Alors qu’à l’heure actuelle un débit de wifi résidentiel atteint 1 GB par seconde (fibre), les essais menés autour de la 5G montreraient un débit de 3, 5 voire 10 Gb par seconde !

L’ARCEP (l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) qui est une autorité administrative indépendante identifie cinq secteurs qui subiront les plus grands bouleversements avec l’arrivée de la 5G. Le secteur de l’énergie, tout d’abord, risque de voir sa cartographie modifiée avec la mise en place de réseaux de production et de distribution beaucoup moins centralisés. L’industrie devrait tirer un bénéfice immense de la 5G en bénéficiant de moyens de communication à distance extrêmement performants entre entités, usines, etc. La santé devrait connaître le développement massif de la e-santé avec des consultations médicales et des interventions chirurgicales réalisées à distance grâce à la robotisation. Les transports devraient également subir une profonde mutation maintenant que la 5G assure un débit compatible avec les besoins des véhicules autonomes. Enfin, les secteurs des médias et du divertissement et celui du jeu avec le développement de la réalité augmentée devraient réserver bien des surprises dans l’avenir !

Il est regrettable de constater que parmi les pays qui sont les fers de lance du développement des infrastructures inhérentes à la 5G, les pays européens sont aux abonnés absents. Compte tenu des secteurs principalement impactés par l’avènement de la 5G, il s’agit d’un enjeu de sécurité et de souveraineté nationale. D’ailleurs les inquiétudes européennes sont désormais palpables devant l’avance et l’entrain de certains pays comme la Chine dans ce domaine.

Pour la 4G, l’État avait fini par concéder un accord avec les opérateurs (moyennant la gratuité des fréquences) afin qu’il n’y ait plus de zones blanches en France. La question sur le déploiement du réseau 5G sur le territoire français reste encore, lui, à définir.