L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile

L’Inde interdit TikTok, WeChat et plus de 50 autres applications chinoises

Le gouvernement indien vient d’interdire TikTok, WeChat, et plusieurs autres applications chinoises, qui représentent un danger pour le pays selon lui.

De nombreuses applications mobiles chinoises viennent d’être bannies en Inde. Le gouvernement a pris cette décision car, selon lui, ces apps étaient “nuisibles à la souveraineté et à l’intégrité de l’Inde, la défense de l’Inde, sa sécurité, son État et son gouvernement.

Au total, ce sont 59 applications chinoises qui sont désormais interdites sur le territoire indien, dont TikTok et WeChat, deux applications très largement utilisées et qui rassemblent plusieurs centaines de millions d’utilisateurs dans le monde.

Comme le rapporte la BBC, l’interdiction de ces applications pourrait avoir un lien avec le conflit actuel entre les deux pays frontaliers.

59 applications bannies suite à des plaintes

Comme l’avance le ministère des technologies de l’information (Ministry of Information Technology, MIT) indien, ces 59 applications mobiles ont été bannies après que le ministère a reçu “de nombreuses plaintes provenant de plusieurs sources“. Selon ces plaintes, les applications chinoises “volaient et transmettaient furtivement les données des utilisateurs sans autorisation préalable.

Le ministère rajoute que “la compilation de ces données, leur collecte et leur profilage, hostiles pour la sécurité nationale et la défense de l’Inde, affectant définitive la souveraineté et l’intégrité de l’Inde, est un sujet d’inquiétude profond et immédiat qui nécessite des mesures d’urgence.”

Plusieurs des applications chinoises bannies en Inde, dont WeChat, Club Factory, TikTok et Clash of Kings / Source : PCQuest

Pour ces raisons, ces nombreuses applications chinoises sont désormais interdites en Inde. Les utilisateurs de smartphones ne pourront plus utiliser de nombreuses applications, parmi lesquelles figurent TikTok et WeChat, deux applications très largement utilisées sur le continent asiatique.

Dans ces 49 applications, on retrouve également le réseau social Weibo, les apps de vente en ligne Shein et Club Factory, le jeu Clash of Kings ainsi que le moteur de recherche d’Alibaba.

TikTok répond à la polémique

L’Inde est le plus gros marché étranger pour TikTok, en rassemblant plus de 120 millions d’utilisateurs. Toutefois, de nombreux utilisateurs indiens ont ajouté une note de 1/5 à l’application sur le Play Store, faisant drastiquement baisser sa moyenne. Google a supprimé ces avis par la suite.

L’application, très en vogue chez les ados qui permet de réaliser des vidéos courtes et de rajouter de nombreux effets sonores et filtres, a d’abord connu un grand succès en Chine avant de s’exporter à l’étranger. Forte de ce succès, TikTok a ensuite été lancée dans de nombreux pays étrangers et rencontré une fois de plus un franc succès.

Sa maison mère ByteDance, basée à Pékin, est accusée de profiter de son ampleur pour collecter des données sur ses utilisateurs pour les transmettre à l’État chinois. Mais l’Inde n’est pas le seul pays à se méfier des usages qu’aurait l’application. En effet, plusieurs sénateurs des Etats-Unis souhaiteraient ouvrir une enquête sur l’application à ce sujet.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires