L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
StopCovid

StopCovid : l’application de contact tracing pourrait sortir ce week-end

L’Assemblée nationale et le Sénat viennent d’approuver la mise en place de l’application de contact tracing StopCovid, qui pourrait sortir ce week-end.

Ça y est, l’application StopCovid a été approuvée hier et pourrait bien être lancée dès ce week-end. Hier, le mercredi 27 mai, l’Assemblée nationale et le Sénat ont voté pour la mise en place de l’application. Celle-ci permet de prévenir les utilisateurs de l’app quand ils ont été en contact avec une personne atteinte du Coronavirus.

En effet, elle alertera automatiquement tous les utilisateurs avec lesquels elle a eu un contact de plus de 15 minutes à une distance d’un mètre, pour qu’ils se fassent tester eux aussi.

Les députés et sénateurs ont approuvé le dispositif

Alors que les premières images de l’application viennent de sortir, elle va maintenant être déployée dès ce week-end.

Comme il fallait s’y attendre, les députés viennent d’approuver la mise en place du dispositif StopCovid pour lutter contre la propagation du Covid-19, à 338 voix contre 215. Les sénateurs ont approuvé eux aussi par la suite.

Mais le dispositif ne fait toujours pas l’unanimité notamment du côté de l’opposition, qui juge l’application “liberticide” et même “orwelienne” en référence à 1984 de George Orwell.

“Une application temporaire, volontaire, non identifiante et transparente”

Le gouvernement s’est voulu rassurant en expliquant à nouveau que StopCovid est une application “temporaire, d’installation volontaire, non identifiante et transparente” selon la ministre de la Justice Nicole Belloubet.

Le secrétaire d’Etat chargé du Numérique Cédric O parle quant à lui de “peur d’innover” de la part des opposants, rappelant ainsi qu’il s’agit d’un “projet français”, et non pas d’un projet développé par Apple et Google qui ont développé leur propre application.

“La solution Apple Google n’est pas jugée apporter, à date, des garanties suffisantes en matière de respect de la vie privée et de protection des données de santé.”

Communiqué de presse du gouvernement

Selon Cédric O, StopCovid “offre un complément utile et nécessaire” aux équipes sanitaires. Les députés LREM ont également rappelé que la CNIL avait d’ailleurs validé le projet, en estimant que l’application respectait bien les lois relatives à la vie privée.

La CNIL valide le projet

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a en effet renouvelé son feu vert en donnant un dernier avis positif. La CNIL affirme “constater que ses principales recommandations ont été prises en compte et estime ainsi que ce dispositif temporaire, basé sur le volontariat, peut légalement être mis en œuvre.

Tout en prônant une transparence accrue de StopCovid pour les mineurs et leurs parents, elle insiste sur sa durée de mise en œuvre qui est censée être temporaire. La CNIL souhaite aussi que l’app présente explicitement la possibilité d’exercer un droit d’opposition et d’effacement des données à n’importe quel moment.

Un lancement prévu ce week-end

L’application maison du gouvernement français se veut simple et intuitive. Elle se décompose en trois onglets : Protéger, Me déclarer, et Partager.

Si le calendrier du gouvernement est respecté, StopCovid devrait sortir ce week-end. Elle sera disponible sur l’App Store d’Apple pour iOS, et sur le Play Store de Google pour Android.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires