L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
5G

5G : Orange pourrait mutualiser son réseau avec Free

Le patron d’Orange a confirmé l’éventualité que son réseau 5G soit partagé avec celui de Free. Cela leur permettrait de mieux couvrir les zones moins denses.

Le 29 septembre 2020 se sont tenues les enchères pour l’attribution des antennes 5G en France. Elles se sont terminées en seulement trois jours et ont rapporté près de 2,8 milliards d’euros à l’État. A l’issue de ces premières enchères, visant à répartir les blocs supplémentaires de 10 MHz, Orange a obtenu 4 blocs, suivi de SFR avec 3 blocs, puis Bouygues Télécom et Free avec 2 blocs.

Le 20 octobre dernier a eu lieu l’enchère de positionnement, qui a pour but d’attribuer la place de chaque opérateur sur le spectre de la bande 5G. Suite à celle-ci, l’Arcep a annoncé que les opérateurs seront en mesure de lancer la 5G dès le 18 novembre prochain, soit un peu plus tôt que prévu. Il faudra toutefois qu’ils obtiennent les autorisations des maires des métropoles où la 5G sera déployée et de l’ANFR.

-> 5G : les opérateurs lanceront leur réseau dès le 18 novembre 2020

Orange et Free pour un réseau 5G mutualisé

Mais on apprend par BFM Business qu’un accord entre Orange et Free pourrait se concrétiser pour que leur réseau 5G soit mutualisé. Le patron d’Orange, Stéphane Richard, s’est en effet exprimé sur le plateau de la chaîne à ce sujet, en avançant qu’aucune décision n’avait été faite pour le moment, mais que l’opérateur historique avait fait appel à Free Mobile pour un accord.

Je n’ai pas caché le fait que ça faisait partie des options pour nous que de discuter avec Free d’un éventuel accord de partage de réseau. […] Ça peut se comprendre assez facilement. Si vous partagez un certain nombre d’antennes, notamment dans les zones moins denses, vous pouvez avoir plus d’antennes, une meilleure couverture, que si vous essayez d’y aller en ordre dispersé.

Stéphane Richard sur BFM Business

Cet accord de mutualisation des réseaux 5G viserait alors à offrir une meilleure couverture dans les zones moins denses, ou rurales. Cela permettrait ainsi aux opérateurs de pouvoir proposer leurs offres 5G à plus de détenteurs de smartphones 5G, mais surtout de pouvoir partager les investissements.

Mais avec des modalités très précises

Mais en tant que leader sur la 5G – en étant premier sur les enchères pour l’attribution des antennes 5G avec 4 blocs de 10 MHz et sur le positionnement sur le spectre – Orange ne compte pas laisser un accès libre à sa technologie à l’opérateur de Xavier Niel.

Tout ça est compliqué, il faut en définir les conditions. Parce que nous, on y pose une condition, c’est surtout pour ça que je voudrais dire ici, c’est que nous voulons garder un avantage sur la compétition en matière de qualité de réseau pour nos clients. C’est pour nous fondamental.

Stéphane Richard

Donc si un accord parvenait à être conclu entre les deux opérateurs, Free Mobile ne pourra pas profiter de l’avantage concurrentiel d’Orange. Mais il se pourrait que l’accord soit concrétisé dans un futur proche, car Free Mobile et Orange ont déjà signé un accord par le passé. En effet, Free Mobile exploite les antennes 3G de l’opérateur historique depuis 2012.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires