5G : l’Arcep annonce un report des enchères

Les enchères pour la 5G seront reportées en raison de la crise sanitaire actuelle. L'Arcep n'a pour le moment communiqué aucune date de décalage.

Fin 2019, la procédure d’attribution des antennes 5G en France a démarré. Et à la fin du mois de février 2020, les quatre opérateurs de télécoms principaux — Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free — avaient déposé leur dossier auprès de l’Arcep, le régulateur des télécoms.

> Les 4 opérateurs candidatent pour l’attribution des antennes 5G

Ce dernier s’était par la suite chargé de préparer la phase de qualification, en examinant les compétences financières et techniques de chacun des opérateurs candidats pour pouvoir lancer la procédure d’attribution des enchères.

Cependant, malgré l’acceptation des quatre dossiers déposés par les opérateurs de télécoms, l’Arcep a annoncé devoir repousser les enchères des fréquences de la bande 3,4 – 3,8 GHz en raison de la crise sanitaire actuelle.

Les 4 opérateurs sont qualifiés, mais les enchères repoussées

Dans un communiqué publié hier sur son site, le gendarme des télécoms a annoncé avoir retenu les candidatures d’Orange, SFR, Free et Bouygues Télécom pour obtenir le premier bloc de 50 MHz, chacun déboursant 350 millions d’euros pour ce faire.

Ainsi, ces quatre opérateurs sont désormais à même de participer aux enchères pour l’attribution des 11 blocs, chacun de 10 MHz, disponibles sur la bande 3,4 – 3,8 GHz.

Mais l’Arcep a annoncé devoir s’adapter au contexte actuel exceptionnel et reporter ces enchères à une date ultérieure, les préparatifs nécessaires à l’organisation matérielle n’ayant pu être conduits.

Cette date ultérieure n’a pas été communiquée par le régulateur des télécoms pour le moment car elle dépendra de l’évolution de la pandémie du Covid-19.

La date de tenue de l’enchère sera fixée par l’Arcep en fonction de l’évolution de la situation.

L’Arcep dans son communiqué, 02/04/2020

L’arrivée des forfaits 5G en France sera pour plus tard

L’arrivée de la 5G en France est donc décalée à plus tard, obligeant les opérateurs à devoir repousser la sortie de leurs premiers forfaits 5G.

En effet, Orange avait annoncé sortir son premier forfait 5G en France cet été. L’opérateur sera très certainement contraint de reporter la sortie de son forfait au vu des circonstances actuelles.

Les utilisateurs de smartphones compatibles à la 5G — comme les Huawei P40 ou les Xiaomi Mi 10 dévoilés récemment — devront alors faire preuve de patience pour pouvoir utiliser leur appareil à 100% de ses capacités.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other