L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
TSMC

TSMC : son usine de gravure en 3 nm sera opérationnelle fin 2022

Le fondeur taïwanais prévoit de commencer sa production en masse de puces en 3 nm dès l’année 2022.

TSMC finalise son site de production de puces nouvelle génération gravées en 3 nanomètres, pour être opérationnel sur l’année 2022. Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. a en effet organisé cette semaine une cérémonie pour sa nouvelle usine de fabrication à Taïwan, marquant une étape importante.

D’après les informations recueillies par le média Tom’s Hardware, l’usine devrait donc commencer la production en série de puces gravées en 3 nm au second semestre 2022.

Une capacité de production mensuelle de 55 000 pièces

Après le 7 et le 5 nm, vient le tour du 3 nm… Le fondeur taïwanais a commencé la construction de son nouveau site de production fin octobre 2019, et l’usine sera terminée d’ici un an à un an et demi. Le président de TSMC, Mark Liu, a déclaré lors de la cérémonie que l’installation aurait une capacité de production d’environ 55 000 wafers 300 mm par mois, en utilisant le processus de fabrication de la société. Et cela, au moment où elle deviendrait complètement opérationnelle, c’est-à-dire lors du second semestre 2022. Le groupe a donc bien l’intention de maintenir sa position de leader dans l’industrie des semi-conducteurs. Le coréen Samsung arrive en effet en deuxième place dans le secteur.

Toujours d’après la source, l’entreprise a reçu l’autorisation de commencer la construction de l’usine en 2018 et à l’époque, son coût était estimé à 19,5 milliards de dollars. D’habitude le fondeur taïwanais construit ses usines en plusieurs étapes, mais à ce moment-là l’entreprise n’avait pas indiqué si elle avait fini de construire ses bâtiments pour toutes les étapes, ou bien seulement la première. Le média indique qu’il est très probable qu’il s’agisse en fait de la première phase d’un projet majeur.

TSMC exploite déjà des installations de production dans le sud de Taïwan où elle emploie actuellement environ 15 000 personnes, et la nouvelle usine viendra alors compléter ces installations. Une fois que celle-ci sera construite, le nombre d’employés passera à environ 20 000.

D’après Mark Liu cité par TaiwanNews, TSMC continuera d’investir à Taïwan et de poursuivre son engagement en faveur de la fabrication “verte” et de la protection environnementale, en faisant la promotion de la conservation de l’énergie, de l’eau, mais aussi de la réduction des déchets et de la consommation de carbone. Au mois de juillet, le groupe a rejoint la Global Renewable Energy Initiative et est devenue la première entreprise de semi-conducteurs à s’engager à utiliser 100% d’énergie renouvelable d’ici 2050.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires