L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
TSMC

Pénurie de semi-conducteurs : la situation ne s’améliorerait qu’en 2023 selon TSMC

Le leader du secteur de la fonderie vient d’annoncer que la pénurie de semi-conducteurs durerait encore plusieurs années, avec un retour à la normale pas avant 2023.

De nombreux secteurs de l’industrie sont touchés par la crise sanitaire et par de grandes difficultés d’approvisionnement, dont celui des smartphones. Ce dernier est impacté par une pénurie de semi-conducteurs, et d’après le fondeur taïwanais TSMC, cette situation ne pourrait s’améliorer qu’en 2023.

La pénurie devrait durer jusqu’à l’année prochaine

Le plus grand fondeur du monde, Taïwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), vient de confirmer ce que le secteur du mobile craignait : la pénurie de puces ne va pas s’arrêter de si tôt. D’après lui, cette pénurie mondiale dans tous les secteurs utilisant des semi-conducteurs, de la construction automobile jusqu’à l’électronique grand public, pourrait même se prolonger jusqu’en 2022.

Comme le rapporte Bloomberg, TSMC a expliqué durant une conférence téléphonique ce jeudi, que ses clients de l’industrie automobile pouvaient s’attendre à ce que les pénuries de puces commencent à s’atténuer seulement au trimestre prochain. Mais le manque de semi-conducteurs durera tout au long de l’année 2021, et potentiellement l’année prochaine, d’après le PDG de TSMC, C. C. Wei.

Le fondeur rejoint alors un nombre croissant de géants de l’industrie, comme Continental AG, Renesas Electronics Corporation ou encore Foxconn Technology Group, qui ont alerté sur des pénuries plus longues que prévu, en raison d’une demande en nette hausse pour de nombreux produits. Voitures, consoles de jeux, smartphones et bien d’autres objets électroniques sont effectivement de plus en plus demandés, mais l’industrie n’arrive pas à suivre.

TSMC investit 100 milliards de dollars pour augmenter ses capacités de production

Face à cette demande sans précédent, TSMC a maintenu ses usines à 100%, mais l’entreprise n’a pas la capacité suffisante pour satisfaire tous ses clients. Bloomberg indique que le fondeur s’est donc engagé à investir 100 milliards de dollars au cours des trois prochaines années pour se développer.

Le leader du secteur de la fonderie va alors dépenser 30 milliards de dollars en améliorations sur ses sites de production, mais également en créant de nouvelles usines.

“Nous voyons que la demande continue d’être élevée”

“En 2023, j’espère que nous pourrons offrir plus de capacité pour soutenir nos clients. À ce moment-là, nous commencerons à voir la chaîne d’approvisionnement se relâcher un peu.”

C. C. Wei, PDG de TSMC

La pénurie de semi-conducteurs impacte l’économie mondiale comme de grands constructeurs automobiles (Ford, Nissan, Volkswagen) qui ont déjà réduit leur production. Le géant du mobile Samsung, quant à lui, a même parlé d’un “grave déséquilibre” dans l’industrie.

La situation devrait probablement s’aggraver avant de retrouver un semblant de normal.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires