L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
samsung electronics

Samsung : les profits augmentent grâce aux ventes de puces

Les revenus du deuxième trimestre 2021 de Samsung promettent d’être très bons. Le géant sud-coréen a vu ses ventes de puces exploser ces derniers mois.

La crise sanitaire continue d’impacter de nombreuses entreprises dans le monde. L’un des secteurs touchés est celui de l’électronique, et même les géants Apple et Samsung n’y ont pas échappé.

Mais cela ne les empêche pas d’enregistrer de très bons revenus. L’année 2021 est même signe de forte croissance pour Samsung Electronics, qui anticipe une progression de +53% de son profit opérationnel au deuxième trimestre 2021.

Sur la période avril-juin 2021, le constructeur estime avoir généré un bénéfice 12 500 milliards de wons, soit près de 9,3 milliards d’euros, comme le rapporte Les Echos. Le chiffre d’affaires, quant à lui, aurait augmenté de 19% sur un an et atteindrait les 63 000 milliards de wons (environ 47 milliards d’euros). Des chiffres jamais atteints au deuxième trimestre sur les ventes.

Des résultats en hausse grâce aux ventes de puces

Le groupe sud-coréen ne présentera en détail ses résultats financiers que d’ici la fin du mois. Mais les analystes avancent que ces très bons résultats sont le fruit des ventes importantes de puces mémoires NAND et DRAM. Ces dernières se trouvent dans les smartphones, les consoles de jeux vidéo et les ordinateurs.

Et les groupes de l’industrie du monde entier sont très demandeurs de ces puces en ce moment. La demande a tellement augmenté que, selon CLSA, les prix de ces puces a augmenté de 5% pour les NAND et de 16% pour les DRAM depuis le début d’année.

Samsung assoit sa position de leader sur ce marché, et continue à fournir plusieurs géants de l’industrie comme Apple, Sony ou Xiaomi. De plus, les concurrents de Samsung Electronics, tels que TSMC, ne parviennent pas à produire suffisamment de puces pour leurs clients occidentaux. Même le géant américain Qualcomm confie de plus en plus fréquemment la fabrication de ses processeurs Snapdragon pour smartphones à Samsung, dans ses usines en Corée du Sud et aux Etats-Unis.

Mais Samsung subit aussi les conséquences de cette forte demande en interne. Le fabricant a rencontré des problèmes d’approvisionnement pour certains semi-conducteurs qu’il ne produit pas. Cela a entraîné des sorties retardées pour certains smartphones Samsung milieu de gamme, et pour le Galaxy Note. Le patron de la division mobile de Samsung, Koh Don-jin, a d’ailleurs avancé en mars dernier : “Il existe un grave déséquilibre entre l’offre et la demande de puces”. Il ajoutait également que le deuxième trimestre serait très perturbé à cause de ce déséquilibre.

Les ventes de smartphones Samsung baissent

Du côté des puces les indicateurs sont au vert, mais les ventes de smartphones Samsung connaissent une baisse.

Des analystes de Shinyoung Investment & Securities avancent que Samsung a vendu 59 millions de smartphones au deuxième trimestre 2021. Au trimestre dernier, le groupe en avait vendu 76 millions. Cela fait donc une baisse de 17 millions d’unités entre le T2 et le T1.

Samsung a subi les conséquences de l’épidémie du Covid-19 qui a regagné du terrain dans plusieurs pays d’Asie dont l’Inde, le Vietnam et l’Indonésie. Et ces régions représentent des marchés importants pour le fabricant, ce qui a entraîné un fort recul des ventes de smartphones en raison des mesures de restrictions mises en place dans ces pays.

Malgré cette baisse, Samsung conserve sa première place des constructeurs de smartphones avec plus de 20% de part de marché, devant Apple et Xiaomi.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires