L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
apple outil icloud

Epic Games dénonce l’outil de lutte contre la pédopornographie d’Apple

Apple veut mettre en place un outil de lutte contre la pédopornographie en scannant toutes les images sur iCloud. Une décision qui ne plaît pas à Epic Games.

Epic Games ne rate pas une occasion d’attaquer la marque à la pomme. Il faut dire que les deux entreprises livrent une bataille judiciaire depuis des mois suite à la suppression de Fortnite sur l’App Store en août 2020.

Cette semaine, Epic Games a décidé de s’attaquer à Apple par rapport à sa décision concernant la lutte contre la pédopornographie. En effet, la marque à la pomme a annoncé il y a quelques jours qu’elle déploiera un nouvel outil pour détecter les images à caractère pédopornographique présentes sur l’iCloud.

Pour ce faire, Apple scannera chacune des images ajoutées dans son service de stockage numérique et sera en mesure de détecter les contenus correspondant aux images recensées CSAM (Child Sexual Abuse Material). Le cas échéant, un examinateur humain évaluera les risques et informera les autorités compétentes en fonction.

Le PDG d’Epic Games réagit à l’outil d’Apple

Et cette décision d’Apple a rapidement fait réagir de nombreux acteurs de l’industrie, dont Tim Sweeney, le patron d’Epic Games.

Sur Twitter, ce dernier s’est longuement exprimé concernant le nouvel outil d’Apple sur la lutte contre la pédopornographie. Dans ses propos, Tim Sweeney dénonce entre autres le non respect de la vie privée des utilisateurs d’iCloud.

“J’ai essayé de voir cela du point de vue d’Apple. Mais inéluctablement, il s’agit d’un logiciel espion gouvernemental installé par Apple sur la base d’une présomption de culpabilité. Bien qu’Apple ait écrit le code, sa fonction est d’analyser les données personnelles et de les signaler au gouvernement. C’est totalement différent d’un système de modération de contenu sur un forum public ou un réseau social. Avant que l’opérateur ne choisisse d’héberger les données publiquement, il peut les analyser pour déterminer tout ce qu’il ne veut pas héberger. Mais ce sont les données privées des gens.”

Tim Sweeney, PDG d’Epic Games

WhatsApp montre son inquiétude

Epic Games n’est pas la seule entreprise à avoir réagi face à la décision d’Apple. Le géant WhatsApp du groupe Facebook a également son avis. Son patron, Will Cathcart, a montré sur Twitter ses inquiétudes et avance que l’outil pourrait être utilisé à des fins totalitaires par certains gouvernements.

Il se soucie aussi du traitement de ces informations en Chine ou dans d’autres pays, ainsi que l’éventuelle exploitation de ces données par des sociétés de logiciels espions.

“Apple a construit et exploité un système de surveillance qui pourrait très facilement être utilisé pour analyser le contenu privé à la recherche de tout ce qu’ils ou un gouvernement décident de contrôler”

Will Cathcart, PDG de WhatsApp

Apple tente de rassurer les internautes et se félicite de son outil

De son côté, Apple a partagé une note de service pour se féliciter de son outil pour la lutte contre la pédopornographie. Dans cette note, obtenue par Apple Insider, on peut lire :

“Assurer la sécurité des enfants est une mission très importante. À la manière d’Apple, la poursuite de cet objectif a nécessité un engagement inter-fonctionnel profond, couvrant l’ingénierie, la juridique, le marketing produit et les relations publiques. Ce que nous avons annoncé aujourd’hui est le produit de cette incroyable collaboration, qui fournit des outils pour protéger les enfants, mais aussi pour maintenir l’engagement profond d’Apple envers la confidentialité des utilisateurs.”

Note de service d’Apple

Cette note évoque les retours positifs, mais aussi les inquiétudes soulevées par cette décision. Ce à quoi Apple a répondu : “Nous savons que certaines personnes ont mal compris et s’inquiètent des implications, mais nous continuerons à expliquer et à détailler les fonctionnalités afin que les gens comprennent ce que nous avons construit”.

La marque à la pomme n’a toutefois pas réagi face aux propos de Tim Sweeney ou Will Cathcart par rapport à son outil de surveillance sur iCloud. Il faudra attendre de voir si la firme décide de le déployer quoiqu’il arrive, ou bien si le projet tombera à l’eau. Affaire à suivre…

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires