L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
les airpods d'apple

Koss poursuit Apple en justice pour violation de brevets

L’entreprise Koss poursuit Apple en justice pour violation de brevets. Cela concerne l’émetteur-récepteur présent dans les AirPods et AirPods Pro.

Apple cumule les plaintes et actions en justice dernièrement. Ce mercredi 22 juillet, l’entreprise Koss, spécialisée dans les casques audios, intente une action en justice envers la marque à la pomme pour violation de brevets.

Dans un marché où des brevets sont très souvent déposés par les constructeurs afin d’obtenir des exclusivités, il arrive que des conflits surviennent.

Le géant californien fait alors une nouvelle fois les frais de sa puissance et de sa popularité. Cette fois-ci, Apple est reproché d’avoir enfreint plusieurs brevets avec ses AirPods et AirPods Pro, ses écouteurs sans fil, selon les informations récoltées par Apple Insider.

L’émetteur-récepteur des AirPods pose problème pour Koss

Dans son action en justice, Koss accuse la firme de Cupertino d’avoir enfreint plusieurs de ses brevets.

Plus précisément, la société reproche au fabricant d’iPhone d’avoir utilisé le même concept de connectivité sans fil pour les AirPods que le sien. Koss rajoute dans son procès de 34 pages qu’Apple a enfreint quatre de ses brevets.

Dans les brevets de Koss, il est question d’un émetteur-récepteur capable de diffuser de la musique depuis un appareil audio digital, un ordinateur, ou un réseau sans fil. Et selon la firme, Apple enfreindrait les quatre brevets, en partie voire entièrement, en vendant ses AirPods, AirPods Pro et ses produits Beats sans fil.

Le procès a été déposé ce mercredi 22 juillet dans la ville de Waco au Texas, dans lequel Koss a souhaité rappeler dans une section de 11 pages ses différentes innovations et accomplissements en matière d’ingénierie.

Apple connaît cette affaire depuis 2019 mais ignore toute accusation

Comme le rapporte la source, la marque à la pomme a pu prendre conscience de ces accusations en 2019. La société Koss l’avait effectivement contacté pour lui faire part de ces violations de brevets.

Mais Apple aurait volontairement ignoré ces accusations et poursuivi ses activités sans en tenir compte.

Mais dans son action en justice, Koss évoque également le HomePod et l’Apple Watch de la marque californienne dans sa plainte. Cela concerne plus précisément le brevet numéro 10 298 451, qui explique la configuration d’un appareil sans fil sur un réseau sans fil.

Quelles sanctions seraient envisagées ?

Selon Apple Insider, les brevets de Koss ne précisent aucune méthode de connectivité particulière, mais seulement le concept général casque audio et haut-parleurs sans fil.

Ces mêmes brevets ont été validés en 2019, année à laquelle les produits Apple attaqués étaient déjà commercialisés — le premier iPhone équipé du Bluetooth sorti en 2007 et les premiers AirPods sortis en 2016.

La société spécialisée dans les casque audio demande tout de même à Apple de payer des dommages et intérêts punitifs, si la marque est déclarée coupable, d’un montant trois fois supérieur à celui fixé par la Cour ou le juge en raison de son infraction volontaire.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires