L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
tiktok

TikTok : l’accord avec Oracle et Walmart remis en question par Trump

Le sort de TikTok est toujours incertain. Trump a annoncé ne pas être en total accord avec le contrat prévu entre Oracle, Walmart et ByteDance concernant TikTok Global. Il demande un contrôle américain total.

Hier, TikTok annonçait la signature prochaine d’un contrat avec les entreprises Oracle et Walmart pour céder des parts. Une bonne nouvelle pour ByteDance qui allait échapper au bannissement de son application sur le territoire américain, en créant l’entité TikTok Global.

-> TikTok signe un accord avec Oracle et Walmart à la dernière minute

Mais Donald Trump est revenu sur ses positions. Si le Président avait donné son feu vert pour la signature de l’accord, il a annoncé plus tard sur Fox News qu’il n’était pas satisfait des modalités du contrat. En effet, le contrat stipule que les deux entreprises américaines détiendront 20% des parts de la nouvelle entité, et ByteDance 80%. Cette part est jugée trop faible pour Trump, qui réclame un changement des modalités du contrat pour donner “le contrôle total” de TikTok Global à Oracle et Walmart.

Trump menace de rompre l’accord établi entre ByteDance et Oracle/Walmart

Nouveau rebondissement dans l’affaire TikTok aux Etats-Unis. Si la situation de l’application chinoise sur le sol américain semblait être réglée, Donald Trump vient changer la donne, selon Génération NT.

Dans une intervention faite sur la chaîne d’information états-unienne Fox News, le président a montré son désaccord face aux modalités du contrat entre ByteDance et les deux entreprises américaines. Ce désaccord repose sur la part cédée à Oracle et Walmart, bien moins importante que celle de ByteDance.

En effet, les sociétés américaines obtiendraient seulement 20% de TikTok Global (Oracle 12,5% et Walmart 7,5%), et la maison-mère de TikTok conserve le reste. Cette répartition n’est pas du tout au goût de Trump qui avait initialement demandé à ce que l’entièreté des activités américaines de TikTok soient vendues à des entreprises du pays de l’Oncle Sam. Et avec ce contrat, ByteDance parvient à conserver la quasi-totalité du contrôle de son application.

Trump demande alors à ce que le contrat soit modifié et donne “le contrôle total” aux sociétés américaines. Si cette modification n’est pas apportée, Trump affirme qu’il n’approuvera pas le contrat. Et sans son approbation, TikTok ne parviendra pas à contourner son interdiction sur le territoire américain et pourrait alors être définitivement supprimé des stores d’applications du pays.

ByteDance défend sa filiale TikTok Global

ByteDance a rapidement réagi aux propos tenus par le président des Etats-Unis. La société a ajouté que, malgré son appropriation de 80% des parts, TikTok Global sera une de ses filiales. Cela signifie que les algorithmes de TikTok, posant problème quant à la protection des données personnelles des utilisateurs, ne seront pas transférés. Et comme le rapporte la source, un tel transfert aurait nécessité l’accord de la Chine.

La confusion règne alors entre ces entreprises, avec des rebondissements soudains qui se suivent les uns après les autres. Néanmoins, le Département du Commerce des Etats-Unis a repoussé la date de l’interdiction de TikTok au 27 septembre prochain. ByteDance devra alors trouver une solution d’ici là si elle souhaite ne pas voir son application mobile rayée du pays.

Pour rappel, TikTok Global prévoit la création de 25 000 emplois aux Etats-Unis et versera plus de 5 milliards de dollars d’impôts au département américain du Trésor.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires