L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
zuckerberg

Mark Zuckerberg veut renforcer les enquêtes antitrust sur Apple

Le PDG de Facebook devient de plus en plus un “acteur politique actif” et voudrait une enquête approfondie sur Apple.

La marque à la pomme fait l’objet d’enquêtes antitrust en cours et de nombreuses entreprises estiment qu’elle met en place des pratiques anti-concurrentielles, notamment sur son App Store. C’est le cas d’Epic Games depuis plusieurs mois déjà, qui est en plein conflit avec Apple et qui l’a poursuivi au mois d’août suite au retrait de son jeu Fortnite dans l’App Store. Le studio américain avait alors été rejoint par d’autres sociétés.

Apple est en effet de plus en plus montré du doigt et Facebook juge que le fabricant d’iPhone utilise des pratiques anti-concurrentielles. Le dirigeant du célèbre réseau social serait d’ailleurs l’un des principaux acteurs à l’origine de l’acharnement envers Apple.

Mark Zuckerberg prendrait de l’importance et continuerait ses charges contre la Pomme, surpassant même son rôle de PDG de Facebook. Devenant petit à petit un “acteur politique actif” selon un article du Wall Street Journal, Zuckerberg pourrait d’ailleurs faire des demandes auprès des législateurs américains vis à vis d’Apple.

“Pendant plus d’une décennie, alors qu’il faisait de Facebook Inc. une force mondiale, Mark Zuckerberg a clairement fait savoir qu’il ne se souciait pas de la politique.”

Wall Street Journal

Le patron de Facebook aurait à nouveau utilisé son influence

Et même s’il ne se souciait pas de la politique pendant un temps, cela a l’air de changer puisque Mark Zuckerberg exercerait son influence sur le gouvernement américain. La dernière demande du patron de Facebook concernerait en effet une enquête approfondie, non plus sur l’App Store mais sur Apple de manière générale, d’après le journal américain.

Pour Zuckerberg, Facebook est bien plus surveillé que la firme de Cupertino. Il ne trouverait pas cela normal et voudrait donc qu’Apple fasse l’objet d’une enquête plus approfondie. D’autant plus que le système d’exploitation d’Apple (iOS) est utilisé par une majorité des américains.

Mark Zuckerberg avait déjà utilisé sa position pour rencontrer des dirigeants américains comme Donald Trump, Jared Kushner (haut conseiller du président américain) ou encore Steven Mnuchin (secrétaire du Trésor) pour discuter des activités de ByteDance (TikTok) par exemple… Et même s’il n’existe pas de preuve, le dirigeant de Facebook est accusé de demander au gouvernement américain de s’intéresser davantage à ses concurrents comme TikTok et maintenant Apple. Pourtant Facebook se porte extrêmement bien avec plus de 70 milliards de dollars enregistrés l’année dernière.

“Les nouveaux mouvements politiques de M. Zuckerberg font partie d’un effort visant à protéger son entreprise de pressions allant de l’examen antitrust des deux côtés de l’Atlantique aux critiques contre ses pratiques de vie privée et son rôle dans la diffusion de la désinformation et de théories complotistes.”

Wall Street Journal

Pour rappel, cela intervient au moment où les quatre GAFA font actuellement l’objet d’une grande enquête menée par le Congrès. Les autorités américaines veulent modifier la législation concernant le pouvoir des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) et visent à réduire considérablement leur influence.

Affaire à suivre…

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires