L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
apple puce modem iphone

Apple pourrait concevoir ses propres puces à l’avenir, sans l’aide de Qualcomm

La Pomme envisagerait de concevoir ses propres puces et modems pour ses futurs iPhone. Cela signifierait qu’elle ne dépendrait plus de Qualcomm.

La quête vers l’indépendance totale d’Apple suit son cours. Après avoir sorti ses premiers Mac équipés des processeurs maison Apple M1, la firme de Cupertino veut conserver cette stratégie sur ses prochains iPhone.

Selon des informations recueillies par Mac Rumors, le Vice-président des technologies “hardware” chez Apple aurait déclaré que la marque souhaitait étendre son indépendance technologique à l’échelle de ses smartphones en concevant ses propres puces et modems mobile.

“Cette année, nous avons décidé d’enclencher le développement de notre première puce modem en interne, ce qui lancera une nouvelle stratégie-clé de transition. Des investissements stratégiques sur le long-terme, comme celui-ci, sont d’une importance critique pour le développement de nos propres produits et pour faire en sorte de pouvoir nous baser, à l’avenir, sur un riche puits d’innovations technologiques.”

Déclaration de Johny Srouji, Vice-président des technologies “hardware” chez Apple, à ses employés

Des iPhone encore plus puissants avec des puces 100% Apple

Les modems sont les composants qui permettent de relier un smartphone au réseau internet mobile. Et depuis toujours, Apple ne produit pas ses propres modems. En 2019, la marque à la pomme a d’ailleurs signé un partenariat sur 6 ans avec l’équipementier américain Qualcomm, leader sur le marché. Les iPhone 12 sont eux équipés du modem Snapdragon X55, les rendant compatibles avec la 5G.

apple M1 puce
La puce M1 d’Apple pour Mac / Source : Apple

Mais Apple souhaiterait produire ses propres modems pour concevoir des iPhone encore plus puissants que les générations précédentes. Lors du passage des puces Intel aux puces Apple sur les Mac, le gain de performance est considérable comme l’ont montré différents tests. Il ne serait donc pas surprenant qu’un résultat similaire soit mesuré sur les premiers iPhone équipés de modems Apple.

Le géant californien devra attendre 6 ans, sauf modification de l’accord avec l’équipementier, pour pouvoir exploiter ses puces maison.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires