L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
applications

Applications de messagerie : comparatif des données utilisées

Nous vous avons concocté un comparatif des données utilisées en fonction de plusieurs applications de messagerie.

Alors que WhatsApp a récemment modifié ses conditions d’utilisation, d’autres applications de messagerie connaissent un grand succès. C’est le cas notamment de Signal et Telegram, qui auraient vraisemblablement un meilleure politique d’utilisation des données personnelles.

-> Signal devient l’application la plus téléchargée sur l’App Store

Les utilisateurs d’applications de messagerie sont de plus en plus réticents face à la récupération de leurs données, et ne souhaitent pas que des entreprises les utilisent. Mais les conditions générales d’utilisation (ou CGU) changent d’une app à une autre, alors comment s’y retrouver ?

Voici notre comparatif des données récupérées sur les services de messagerie les plus utilisés en France : Signal, Telegram, Messenger et WhatsApp.

Signal

signal ios
L’application Signal sur iOS

Signal est l’application de messagerie en vogue depuis plusieurs semaines, tout comme Telegram suite au bad buzz de WhatsApp. Elle a vu son nombre d’utilisateurs exploser en moins de deux semaines, et la plateforme est plébiscitée par ses utilisateurs, dont Elon Musk (Tesla) et Jack Dorsey (Twitter).

Ce qui joue en faveur de l’application, c’est sa politique d’utilisation des données personnelles des utilisateurs. Elle est intégralement en open source et collecte beaucoup moins de données personnelles que la plupart des applications de messagerie, telles que WhatsApp et Messenger. Par exemple, lors de la configuration d’un compte, Signal ne demande que le numéro de téléphone et n’oblige pas les nouveaux utilisateurs à indiquer leur nom.

Pour ce qui est des conversations, Signal utilise tout comme WhatsApp le cryptage des données de bout en bout, afin que les échanges de messages ne soient pas accessibles par les applications. De plus, Signal ne conserve aucune métadonnée sur les conversations privées, et n’a alors accès qu’au jour de la dernière connexion d’un utilisateur au serveur, l’heure n’est alors pas conservée.

En bref, Signal se montre très rassurant pour les utilisateurs se souciant du traitement de leurs données personnelles.

Telegram

telegram ios
L’application Telegram sur iOS

Telegram rencontre un grand succès tout comme Signal, et s’avère être une alternative à WhatsApp pour de nombreux utilisateurs. L’application de messagerie fondée par deux frères russes est gratuite, libre et open source côté client. Les messages sont chiffrés de bout en bout entre la personne et le serveur mais également sur le serveur lui-même. En revanche, les conversations sont accessibles depuis le cloud même si cela s’avère extrêmement difficile d’y avoir accès.

Aussi, vous pouvez ouvrir un “échange secret” avec un de vos contacts. Cette conversation est chiffrée de bout en bout et l’app ne conserve absolument aucune trace de ce secret chat. Mais si ce n’est pas dans le cadre d’un échange secret, Telegram récolte tout de même différentes données : messages, nom, numéro de téléphone, carnet d’adresse, adresse IP, caractéristiques du smartphone… En résumé, Telegram s’avère moins sécurisée que Signal mais tout de même bien plus fiable que WhatsApp ou Messenger.

Il faut dire également que Telegram est parfois montrée du doigt car elle est régulièrement utilisée par des groupes aux propos violents et antisémites. Mais elle ne parvient pas à modérer son contenu, malgré sa connaissance du problème. C’est pourquoi une association américaine a récemment décidé de porter plainte contre Apple pour ne pas avoir supprimé Telegram de son catalogue d’applications, étant donné que l’app ne mènerait aucune action particulière pour modérer les propos tenus sur sa plateforme.

Messenger

messenger ios
L’application Messenger sur iOS

Passons maintenant à Messenger, la célèbre application de messagerie instantanée créée par Facebook et incorporée sur le réseau social. Les conversations sur l’app ne sont pas cryptées et peuvent être lues par tout le monde, dont le groupe Facebook.

Parmi les informations récoltées, Facebook Messenger a accès à énormément de données : vos nom et prénom, votre numéro de téléphone, votre localisation, vos achats passés sur internet, vos contacts, votre historique, votre adresse IP, vos photos et vidéos, ou encore des informations relatives à votre santé et au sport, etc. Ce serait d’ailleurs plus d’une centaine de points de données auxquels s’intéresse Facebook Messenger, comme le révèle une nouvelle étude de Forbes du mois dernier.

Par rapport à Signal, Telegram et Whatsapp, Messenger est de loin l’application de messagerie qui récolte le plus de données sur ses utilisateurs…

WhatsApp

whatsapp ios
L’application WhatsApp sur iOS

WhatsApp est l’application de messagerie la plus populaire au monde avec ses 2 milliards d’utilisateurs. Elle appartient au groupe Facebook et fait l’objet d’une grande polémique depuis plusieurs semaines. En effet, elle a annoncé en début d’année un changement de ses CGU, qui ont suscité la colère d’un grand nombre d’utilisateurs.

Dans ces changements, WhatsApp indique qu’une partie des données des utilisateurs sera partagée avec Facebook : cela concerne plus précisément les échanges effectués entre un utilisateur et une entreprise. Le soucis est que l’app a très mal communiqué sur ces changements, ce qui a entraîné une migration importante de ses utilisateurs vers d’autres applications telles que Signal et Telegram.

WhatsApp tente actuellement de clarifier le changements de ses conditions d’utilisation en insistant sur le chiffrement des conversations privées de bout en bout, mais cela ne suffit pas à stopper la perte massive d’utilisateurs.

Comparatif de l’utilisation des données personnelles pour chaque application

Après avoir vous avoir présenté chaque application de messagerie, passons à la comparaison des données exploitées par chacune d’entre elles.

Comme l’indique une étude de Forbes, les applications de messagerie ont conscience que la sécurité des données personnelles est primordiale pour les utilisateurs. Ces apps mettent alors très souvent en avant ce qui va dans le sens du respect de la vie privée de leurs utilisateurs. Par exemple, WhatsApp communique essentiellement sur le chiffrement de bout en bout des conversations privées.

Néanmoins, le traitement des data par les applications s’avère très complexe, et c’est en farfouillant dans les conditions générales d’utilisation et le code source que l’on trouve des informations très intéressantes.Voici la liste non exhaustive mais qui donne la couleur des datas exploitées par Signal, Telegram, Messenger et WhatsApp :

AppsSignalTelegramMessengerWhatsApp
Données accessiblesNuméro de téléphone

Jour de la dernière connexion
Nom et prénom

Numéro de téléphone

Adresse IP

Caractéristiques du smartphone
Nom et prénom

Données de localisation

Achats

Infos de contacts

Historique de recherches

Profil Facebook 
Nom et prénom

Carnet d’adresse du smartphone

Durée des échanges avec un interlocuteur

Date et heure d’envoi des messages

Paramètres configurés
Comparatif des données collectées par application de messagerie

La différence est très nette entre Signal, Telegram et les applications du groupe Facebook (Messenger et WhatsApp). Ces dernières ont accès à beaucoup plus de données que Signal et Telegram, qui semblent être plus dignes de confiance.

Toutefois, moins de data accessibles ne signifie pas systématiquement plus de sécurité. En effet, le chiffrement de bout en bout sur Telegram n’est pas activé automatiquement et n’est effectué que lors d’échanges secrets. Sur WhatsApp les conversations sont visibles depuis le serveur, et sur Messenger elles sont visibles par tous puisqu’elles ne sont pas cryptées. Pour les deux, de nombreuses données personnelles sont partagées avec Facebook.

Alors si vous souhaitez bénéficier d’une application transparente et vraiment fiable quant au traitement de vos données personnelles, Signal se révèle être la meilleure solution.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires