L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
smartphone-food

Instagram, TikTok et Pinterest viennent en aide à leurs utilisateurs ayant des troubles alimentaires

Les réseaux sociaux sont souvent pointés du doigt pour ne pas assez modérer leurs contenus prônant la minceur extrême ou le culte du corps. Mais certaines plateformes ont lancé des mesures pour aider les personnes présentant des troubles alimentaires.

Plusieurs réseaux sociaux ont décidé de soutenir les personnes ayant des troubles alimentaires. A l’occasion de la semaine de sensibilisation aux troubles de l’alimentation, qui se tient du 22 au 28 février 2021 aux Etats-Unis, certaines plateformes ont introduit de nouvelles mesures pour aider les utilisateurs susceptibles de souffrir de problèmes d’image corporelle et de troubles alimentaires. C’est en tout cas un signal positif que les réseaux sociaux acceptent enfin l’idée qu’ils puissent jouer un rôle afin d’aider les personnes en difficulté sur ces questions-là.

Comme l’indique Gizmodo, Instagram a annoncé qu’il allait déployer de nouvelles fonctionnalités conçues pour aider les personnes qui souffrent d’une image corporelle négative sur sa plateforme : “la mise à disposition de ressources plus expertes lorsque les gens recherchent du contenu lié aux troubles de l’alimentation, élargissant notre travail avec des experts pour aider à informer notre politique et en collaborant avec les leaders de communautés pour les aider à créer et à partager un contenu d’image corporelle positif et inspirant”.

Instagram modère déjà les publications qui contiennent des images ou des phrases potentiellement dangereuses, pouvant entraîner un trouble de l’alimentation chez une personne. Mais la plateforme appartenant au groupe Facebook souhaite également proposer les numéros de téléphone des assistances dédiées aux troubles de l’alimentation dans différents pays : Royaume-Uni, Canada, et Australie. Instagram fournira aussi des conseils sur la façon de renforcer la confiance en son corps, qui a été développée en partenariat avec la National Eating Disorders Association (NEDA) aux Etats-Unis.

TikTok et Pinterest veulent aussi s’engager

Pour ce qui est de TikTok et de Pinterest, les deux plateformes ont également annoncé des partenariats avec la NEDA ce lundi pour aider les utilisateurs à obtenir de l’aide. Sur TikTok, les utilisateurs qui cherchent les termes comme “troubles alimentaires” ou “proana” (pro-anorexie) vont maintenant être directement dirigés vers des conseils d’experts en troubles de l’alimentation et vers le numéro de téléphone de la NEDA. “Comment identifier les discours intérieurs négatifs, penser à ses propres qualités et forces positives ou soutenir un ami qui a peut-être des difficultés” sont des exemples de soutien aux utilisateurs de ces plateformes.

Pinterest, quant à lui, a annoncé qu’il prévoyait d’organiser une série de tables rondes sur la sensibilisation aux dangers des troubles alimentaires pour “contester les préjugés systémiques et partager des histoires de tous horizons et expériences” à l’occasion de la semaine de sensibilisation qui se tient actuellement outre-Atlantique.

A l’heure où les réseaux sociaux fonctionnent énormément sur l’image que les utilisateurs renvoient d’eux-mêmes, toutes ces mesures sont importantes et seront certainement très utiles pour les personnes ayant des troubles de l’alimentation, ou ayant un attrait pour certaines formes de minceur qui sont dangereuses pour la santé. Serait-ce un pas de plus vers la fin de l’injonction du corps parfait sur les applications ?

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires