L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
ouighours ozan kose afp

Apple : sept sous-traitants sont accusés de travail forcé en Chine

Ce n’est pas la première fois qu’une telle accusation fait surface. Une nouvelle enquête révèle que des sous-traitants d’Apple, en Chine, sont soupçonnés de participer au travail forcé des ouïghours.

La répression de la communauté ouïghour dans la région chinoise du Xinjiang est encore d’actualité malheureusement, et nombreuses sont les entreprises à avoir recours au travail forcé de cette population.

Un travail forcé mis en place et géré par le gouvernement chinois, dont se soucient peu les géants américains comme Google, Amazon, Facebook, Microsoft ou encore Apple.

Apple et d’autres GAFAM pointés du doigt

D’après une nouvelle enquête de The Information, des fournisseurs de la marque à la pomme sont soupçonnés de participer au travail forcé des ouïghours. Sept sous-traitants (dont l’entreprise Advanced-Connectek) ont été identifiés par le média, qui a travaillé en collaboration avec des ONG de défense des droits de l’Homme. Et ces entreprises identifiées auraient travaillé avec Apple et soutenu le travail imposé aux ouïghours.

Les fournisseurs d’Apple disposeraient gratuitement du travail de cette population, grâce à des sites de production placés à côté des centres de détention. Le rapport de The Information indique également que les travailleurs ouïghours peuvent être emprisonnés ou emmenés dans des camps de travail forcé, s’ils refusent de participer aux “programmes de travail” gérés par le gouvernement chinois.

Apple dément encore les accusations

Ce n’est pas la première fois qu’Apple est soupçonnée de travail forcé. Le média a contacté la société au cours de son enquête, et un porte-parole a déclaré qu’aucune preuve de travail forcé n’avait été trouvée : “Dans le cadre de chaque collaboration, nous recherchons un éventuel programme de travail forcé avant d’entamer une relation avec un fournisseur. Nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les travailleurs et nous assurer qu’ils sont traités avec dignité et respect”.

Mais Apple ne serait pas la seule entreprise concernée à avoir travaillé avec les fournisseurs impliqués. D’autres géants comme Microsoft, Amazon, Google, Facebook, Dell, HP ou encore Tesla en feraient également partie. Leurs chaînes de production dépendent du travail forcé des ouïghours, et c’est pourquoi les GAFAM font la sourde oreille…

En attendant, certaines organisations de défense des droits humains, mais également certains pays comme les USA, parlent de “génocide” contre cette population, ainsi que d’autres minorités de la région du Xinjiang…

Une visioconférence est prévue ce mercredi sur la répression de la minorité musulmane des ouïghours entre les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, des représentants des ouïghours ainsi que l’ONG Human Rights Watch, mais la Chine a demandé hier l’annulation de cette réunion.

Crédits photographie : Ozan Kose – AFP

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires