L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
tim cook commission apple

Apple donne un délai de 14 jours à un leaker pour qu’il révèle ses sources

Apple est très remonté contre les leakers qui divulguent ses secrets commerciaux. La marque a adressé une lettre à l’un d’entre eux et lui donne 14 jours pour qu’il livre ses sources.

Les fuites d’informations sont devenues très communes dans l’industrie de la tech. Et aucun constructeur n’y échappe, que ce soit les jeunes entreprises ou les leaders du marché.

Mais ce phénomène agace Apple, qui a voulu passer à l’offensive un peu plus tôt dans le mois. La marque à la pomme a en effet décidé de passer à la vitesse supérieure contre les leakers chinois qui divulguent fréquemment des informations sur ses prochains produits, notamment les iPhone 13.

Comme le rapporte Vice, la firme de Cupertino a envoyé le 18 juillet dernier une ordonnance de cessation et de désistement à un citoyen chinois, suite au partage de photos d’un prototype d’iPhone volé sur les réseaux sociaux.

“Vous avez divulgué sans autorisation un grand nombre d’informations relatives à des produits non commercialisés ou faisant l’objet de rumeurs, ce qui constitue une violation délibérée des secrets commerciaux d’Apple.”

Ordonnance d’Apple

14 jours pour répondre et dévoiler leurs sources

Le média Vice indique qu’Apple a envoyé sa lettre par le biais de Fangda Partners, son cabinet d’avocat basé en Chine. Dans ce courrier, la firme de Cupertino demande aux leakers de cesser toute acquisition, publicité ou vente de ses appareils en fuite.

Mais elle ne s’arrête pas là. En effet, Apple profite de l’occasion pour demander à ce leaker chinois de révéler ses sources et ses revendeurs. Et pour obtenir gain de cause, la marque n’hésite pas à mettre les bouchées doubles :

“Par le biais d’une enquête, Apple a obtenu des preuves pertinentes concernant votre divulgation non autorisée de produits non commercialisés et faisant l’objet de rumeurs. Votre infraction intentionnelle se manifeste spécifiquement comme suit : publication d’informations non publiées sur les nouveaux produits d’Apple par le biais de plateformes de médias sociaux, y compris, mais sans s’y limiter, le design et les performances de ces nouveaux produits.”

Courrier d’Apple

Vice ajoute qu’Apple a accordé un délai de 14 jours à l’informateur chinois pour signer un document attestant qu’il répondra aux exigences de la firme. Si ce délai n’est pas respecté, on ignore ce qu’Apple fera exactement. Mais la marque devrait certainement dénoncer le leaker à la police s’il ne se plie pas à ses demandes.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires