L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
moteurs de recherche

Google va vous demander de choisir votre moteur de recherche par défaut

De nouveaux moteurs de recherche font leur apparition auprès du géant Google sur les appareils Android.

Depuis le 1er mars, de nouvelles alternatives à Google s’offrent aux utilisateurs d’appareils Android, qui peuvent faire le choix de leur moteur de recherche par défaut.

Trois alternatives au géant américain vous sont désormais proposées lorsque vous vous apprêtez à naviguer sur Internet sur votre Android, nous rapporte le journal Les Echos. Les concurrents, qui critiquent le système d’enchères mis en place par Google, ont à présent un peu de place à côté du géant.

Depuis dimanche dernier, le 1er mars, quand un utilisateur européen allume pour la première fois un nouveau smartphone Android, une fenêtre va s’afficher et lui proposer de choisir un moteur de recherche par défaut. Quatre choix sont possibles : Google mais également trois de ses concurrents. En France, il s’agit de DuckDuckGo, Info.com (tous deux américains) et Qwant (français).

Cette liste diffère en fonction du pays européen, et dépend des moteurs de recherche qui se sont manifestés et ont remporté l’enchère nationale organisée par Google. Nous pouvons retrouver dans le reste de l’Union européenne d’autres moteurs de recherche comme PrivacyWall, Yandex, GMX, Seznam, Bing et Givero. Les plus présents sont DuckDuckGo (dans 31 pays) et Info.com (31 pays également).

Les concurrents contre le système d’enchères de Google

Mais les résultats de ces enchères (valables 4 mois avant de nouvelles enchères) demeurent étonnants et critiquables pour les concurrents, qui condamnent des conditions d’attribution opaques, puisque Google leur a imposé des clauses de non-divulgation.

Les candidats doivent fixer le prix qu’ils sont prêts à payer au géant américain lorsqu’un utilisateur choisit leur moteur, puis les 3 qui proposent dans chacun des pays le meilleur prix, sont retenus et devront payer le montant de la quatrième plus haute enchère (soit la première à n’avoir pas été retenue).

C’est la solution de Google mais elle ne fait pas l’unanimité. Ecosia a déjà annoncé qu’il boycotterait les enchères tandis que DuckDuckGo a fortement critiqué le principe.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires