L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
smartphone

Comment utiliser son smartphone pour préserver sa santé ?

Les téléphones portables sont de plus en plus présents dans nos vies, mais de quelle manière les utiliser pour préserver notre santé ? La Fédération Française des Télécoms vient de publier un guide du bon usage. Voici ce qui en ressort…

L’usage du téléphone portable est complètement généralisé, avec 7,7 milliards d’abonnés au téléphone mobile dans le monde. La Fédération Française des Télécoms — association regroupant plusieurs opérateurs — a publié son édition 2020 “Mon mobile ma santé” pour rappeler les potentiels effets du smartphone sur la santé, et les bons usages afin de préserver sa santé.

Les ondes classées cancérogènes possibles

Le Centre international de Recherche sur le Cancer a classé les champs électromagnétiques produits par les téléphones portables, dans la catégorie des cancérogènes possibles pour l’Homme.

Mais à ce jour, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), “il n’a jamais été établi que le téléphone portable puisse être à l’origine d’un effet nocif pour la santé”, malgré le grand nombre d’études menées ces deux dernières décennies.

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) souligne quant à elle qu’il y a des effets biologiques sur l’activité cérébrale en cas d’exposition à un niveau de DAS supérieur à 2W/kg, mais l’existence ou non d’effets sur d’autres fonctions biologiques à de telles expositions au niveau du tronc n’est pas prouvée, selon le ministère de la Santé.

Des études pour évaluer plus complètement les effets potentiels à long terme de l’usage des portables sont toujours en cours.

Les bons usages du smartphone pour préserver votre santé

Voici les recommandations de la Fédération Française des Télécoms pour limiter l’exposition aux ondes radio émises par le téléphone mobile.

  • Utilisez un kit oreillette (ou kit piéton) pendant les appels téléphoniques : l’exposition est réduite lorsque vous éloignez le mobile de votre corps (tête et tronc) et l’utilisation d’un kit oreillette divise l’exposition d’un facteur allant jusqu’à 400. Pour les femmes enceintes qui utilisent un kit, il est conseillé d’éloigner le portable du ventre. Pour les adolescents, il est préférable de l’éloigner du bas ventre.
  • Téléphonez de préférence dans les zones où la réception radio est de bonne qualité : le portable ajuste automatiquement sa puissance d’émission en fonction de signaux radio qu’il reçoit du réseau de votre opérateur. Votre portable émet plus faiblement quand la réception radio est de bonne qualité (4 ou 5 barrettes sur votre écran), réduisant ainsi votre exposition aux ondes radio.
  • Incitez vos enfants et adolescents à faire une utilisation modérée et raisonnée du téléphone mobile si vous décidez de les équiper : si les études démontrent des effets sanitaires, les jeunes pourraient être plus sensibles, il est donc nécessaire de les informer sur les moyens permettant de réduire leur exposition et les inciter à un usage raisonné (éviter les communications nocturnes, limiter la fréquence et la durée des appels).

Il est préférable d’éloigner son portable de la tête et du tronc, c’est pourquoi votre exposition aux ondes radios est bien plus faible lorsque vous envoyez un SMS ou un e-mail ou lorsque vous naviguez sur Internet, par rapport à une utilisation du portable tenu contre l’oreille.

Choisissez un portable avec un faible DAS

Le DAS (débit d’absorption spécifique) quantifie le niveau d’exposition maximal aux ondes radio quand l’appareil fonctionne à puissance maximale. Il s’exprime en watts par kg. On parle de trois types de DAS en fonction des usages de son smartphone : le “DAS tête”, le “DAS tronc” et le “DAS membre”.

Notons qu’en Europe, la limite de DAS qui ne doit pas être dépassée pour l’exposition aux ondes radio de la tête et du tronc est de 2W/kg. Elle est de 4W/kg pour les membres.

Consultez la valeur et les mentions relatives au DAS lorsque vous choisissez votre smartphone (notice du fabricant, catalogue commercial, publicités, sites web, appli Open Barres de l’ANFR…). L’ANSES recommande de privilégier les portables affichant les DAS les plus faibles.

La FFT rappelle les restrictions d’usages du smartphone

La Fédération Française des Télécoms rappelle également des points qui peuvent paraître évidents mais qu’il est tout de même nécessaire de rappeler :

  • ne pas utiliser son téléphone mobile quand il est branché au secteur dans votre bain ;
  • ne pas l’utiliser non plus lorsque vous conduisez ;
  • l’éloigner d’au moins 15 cm de votre implant électronique si vous en portez un ;
  • respecter les restrictions d’usages spécifiques à certains lieux ;
  • ne pas écouter de musique à un niveau sonore élevé pendant une longue durée pour ne pas dégrader votre audition.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires