Confinement : une attestation de déplacement sur smartphone disponible dès ce 6 avril

Le ministre de l'Intérieur, en plus d'annoncer un renfort des contrôles policiers, a révélé qu'une attestation de déplacement sera bientôt disponible sur smartphone.

Interrogé par le Parisien ce jeudi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a fait un état des lieux du confinement en France et annoncé que plusieurs nouvelles mesures seront prises.

En effet, au vue du bon respect du confinement selon Castaner, la France a décidé de mettre en place une attestation de déplacement numérique à partir du lundi 6 avril. Cette dernière viendra compléter l’attestation papier déjà existante.

Une baisse des contraventions encourage l’arrivée de l’attestation de déplacement numérique

Depuis la mise en place du confinement, 6,7 millions de contrôles ont été effectués et 406 293 infractions ont été relevées, comme le rapporte Castaner au Parisien.

Le ministre évoque aussi une légère baisse des contraventions ces derniers jours, présupposant que le confinement est maintenant “bien respecté” par les français.

C’est pour cette raison que le gouvernement a décidé de mettre en place une attestation de déplacement sur smartphone, en complément de celle en version papier déjà instaurée. Cette action vise à apporter “un peu de souplesse” aux citoyens comme le déclare Castaner.

Comment se procurer cette attestation numérique et comment fonctionnera-t-elle ?

Pour se procurer cette attestation, il faudra se rendre sur le site du ministère de l’Intérieur ou bien sur celui du Gouvernement.

L’attestation, présentée sous forme de formulaire, pourra être éditée directement depuis son smartphone et présentée aux policiers à travers un QR Code.

Une action alliant praticité et sécurité, car pour contrôler cette nouvelle attestation, les policiers n’auront pas à prendre l’appareil en main et auront tout simplement à scanner le QR Code.

Le choix du gouvernement de ne pas avoir opté pour une application relève de la sécurité numérique. En effet, le ministre de l’Intérieur a indiqué que :

Nous [le gouvernement, NDLR] n’avons pas voulu d’une application comme celles que nous avons vu fleurir lors des premiers jours du confinement, car il y avait un risque de piratage des données.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur

Ainsi, avec le système choisi par le gouvernement et qui sera mis en place dès lundi prochain, il n’y aura aucun fichier et donc aucune collecte de données utilisateur possible.

La fraude sera également contrôlable car chaque utilisateur devra préciser son heure de sortie sur l’attestation numérique, mais l’heure d’édition de la fiche sera visible par les policiers. De quoi démotiver les utilisateurs qui remplissent leur attestation de déplacement à la vue de contrôles policiers.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other