L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile

TikTok s’attire les foudres des majors de la musique

Le réseau social chinois a la cote en cette période particulière de confinement, mais il se passe de payer des licences qui autorisent ses membres à utiliser les chansons créées par l’industrie musicale.

Le journal Les Echos a rapporté que TikTok, le réseau social très apprécié des adolescents (dont la maison mère ByteDance a été valorisée 75 milliards de dollars) ne payait pas de licences concernant l’utilisation de chansons appartenant à l’industrie de la musique.

TikTok est encore plus en vogue en ces jours de confinement, où les personnes souhaitent se divertir chez eux. Son format de vidéos courtes plaît à ses usagers qui ne s’ennuient donc pas, à l’heure où le temps de l’attention ne cesse de diminuer.

Les labels ou auteurs, même avant le confinement, portaient déjà une attention particulière au développement de TikTok, la deuxième application téléchargée dans le monde en 2019.

Les acteurs du secteur souhaitent lancer une action en justice

Maintenant, de nombreux grands groupes éditeurs de musique — dont Universal — envisagent de lancer une action en justice à l’encontre du réseau social chinois.

Ce n’est pour le moment qu’une menace de la part de l’industrie musicale, pour qui TikTok outrepasse le droit d’auteur lorsque ses utilisateurs choisissent les chansons pour leurs vidéos personnelles.

Le Financial Times rapporte que selon une association représentant les éditeurs américains, le NMPA, plus de 50% du marché musical de l’édition ne dispose pas de contrat de licence avec l’application de courtes vidéos musicales.

Le NMPA avait déjà obtenu de Spotify en 2016 qu’il verse une vingtaine de millions de dollars au titre de redevances impayées concernant les droits d’auteur.

La poursuite en justice : future étape probable ?

Universal Music Publishing serait en train de perdre patience, après être entré en négociation avec TikTok depuis plusieurs mois… L’association NMPA affirme que la poursuite en justice est la “future étape probable” dans l’affaire TikTok.

> Streaming musical : 358 millions d’abonnés à fin 2019, Spotify toujours loin devant

“Ce n’est pas parce que les vidéos de TikTok sont très courtes que l’application peut se prévaloir de n’utiliser que des extraits, car l’exception au droit d’auteur ne s’applique que pour les citations ou les utilisations à des fins pédagogiques, dit un spécialiste de ces questions. TikTok doit donc signer des accords de licence et il en a avec certains ayants droit dans l’édition en Europe.”

NMPA

L’application appréciée des adolescents aurait négocié selon Billboard avec les trois majors de l’industrie de la musique – Sony, Universal et Warner – concernant les droits des musiques enregistrées de leur catalogue. TikTok négocie également avec les acteurs de l’industrie musicale à propos de son service de streaming musical, Resso, lancé en Inde et prochainement peut-être dans d’autres pays dont les États-Unis.

Les grands acteurs de l’industrie musicale vont-ils mettre leurs menaces juridiques à exécution à l’encontre de la firme chinoise ? Affaire à suivre…

Total
4
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires