Les smartphones pourront être interdits pour les piétons dans une ville japonaise

Utiliser son smartphone en marchant dans la ville de Yamato, au Japon, pourrait prochainement être interdit.

shibuyaLe célèbre carrefour de Shibuya, Tokyo

Les personnes utilisant leur smartphone en marchant dans la ville japonaise de Yamato, au sud-ouest de Tokyo, ne pourront peut-être bientôt plus le faire.

La ville de Yamato vient de déposer un texte au conseil municipal le 1er juin qui vise en effet à interdire l’usage du smartphone aux piétons. La décision doit être prise à la fin du mois de juin.

Les autorités estiment que cette interdiction pourrait réduire le nombre d’accidents liés à l’utilisation du smartphone chez les piétons.

“le nombre de personnes utilisant des smartphones a explosé et avec lui le nombre d’accidents”

Masaaki Yasumi, membre de l’administration locale

Des campagnes d’information à la place des sanctions

Pour l’instant, aucune sanction en revanche n’est envisagée à l’égard des contrevenants. Masaaki Yasumi s’est expliqué auprès de l’AFP : “Nous espérons que l’interdiction amènera chacun à prendre conscience des dangers”.

Des campagnes d’information pour faire respecter l’interdiction seront plutôt mises en place pour inciter les piétons à ne pas utiliser leur smartphone. Avec cette interdiction, la ville densément peuplée de Yamato espère ainsi éviter les accidents.

La décision sur l’interdiction du smartphone dans la ville de Yamato doit être prise fin juin. Si cette mesure était adoptée, ce serait une première au Japon.

De plus en plus d’accidents causés par l’utilisation du smartphone

Cette nouvelle interdiction pourrait voir le jour par rapport au nombre d’accidents qui augmente lorsqu’une personne utilise son téléphone en marchant. Cette pratique porte d’ailleurs un nom : le Smombie (mot-valise formé à partir de “smartphone” et de “zombie“). L’utilisateur garde les yeux rivés sur son smartphone en marchant, sans s’inquiéter de son environnement, et cela peut causer des accidents.

Le nombre d’accidents provoqués par cette pratique n’est pas connu au Japon mais le nombre de piétons tués est en évolution depuis 1990.

Le champ de vision réduit de 95% pour un piéton consultant son smartphone

L’opérateur mobile japonais NTT DoComo publiait une étude en 2014 qui révélait que le champ de vision d’un piéton se réduisait de 95% quand celui-ci consultait son smartphone.

NTT DoComo avait même réalisé une simulation par ordinateur pour voir ce qu’il se passerait si 1500 personnes regardaient leur smartphone en traversant le célèbre carrefour de Shibuya au cœur de Tokyo, qui est extrêmement traversé par les piétons. Les résultats laissent perplexes : deux tiers de ces piétons n’auraient pas été capables de traverser sans encombre, avec 446 collisions, 103 personnes assommées, et 21 smartphones cassés.

Une étude plus récente de Ford cette fois-ci, réalisée en 2019, indiquait que 6 utilisateurs sur 10 avouaient conserver les yeux sur leur smartphone quand ils traversaient la route.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other