Nokia veut rendre le réseau 5G plus écologique grâce au refroidissement liquide

Nokia vient d'annoncer une technologie de refroidissement par eau des stations 5G pour rendre le réseau plus écologique.

5g

La marque finlandaise a annoncé une technologie particulière pour rendre le réseau de demain plus écologique. C’est ce que rapporte un article de Frandroid. Cette nouvelle technologie de refroidissement par eau des stations 5G promet un gain d’énergie pour les opérateurs ainsi qu’une très forte baisse des émissions carbones liées au réseau.

Le réseau de cinquième génération fait débat depuis plusieurs années et soulève de nombreux questionnements en termes de santé comme l’exposition aux ondes par exemple, et en termes d’écologie comme l’installation de nouveaux équipements du côté des opérateurs, et l’acquisition de nouveaux smartphones compatibles avec la 5G du côté des consommateurs, etc.

Certains scientifiques affirment que ce réseau est sans danger pour la santé. C’est ce qu’a récemment certifié un consortium international basé en Allemagne, l’ICNIRP, notamment composé d’experts scientifiques.

Mais question écologie, même si la 5G utiliserait moins d’énergie que la 4G à consommation égale, elle pourrait tout de même généraliser de nouveaux usages parmi lesquels le cloud gaming qui permet de jouer aux jeux vidéo sur différents supports. Et ces usages risquent de faire exploser les données utilisées par les consommateurs.

La technologie moins énergivore de Nokia

Avec l’opérateur finlandais Elisa, Nokia a donc décidé de déployer la première station de base 5G avec refroidissement liquide pour économiser de l’énergie et réduire l’empreinte carbone.

La marque a en effet annoncé le 3 juin avoir établi de premiers tests avec Elisa, autour d’une nouvelle technologie moins énergivore. Nokia est l’un des principaux équipementiers des opérateurs, et souhaite ainsi s’engager écologiquement en proposant des stations de transmission de base refroidies par l’eau plutôt que par l’air.

Une réduction d’énergie et des émissions de CO₂

Grâce à cette technologie de refroidissement liquide des antennes, Nokia indique pouvoir réduire de 30% la consommation énergétique potentielle d’un site, et de 80% ses émissions de CO₂.

Ces stations refroidies baptisées AirScale 5G « sont silencieuses, ne nécessitent aucun entretien, peuvent être 50 % plus petites et 30 % plus légères que les modèles classiques avec une climatisation active » explique Nokia. De quoi alléger la structure de soutien et promettre une durée de vie accrue de l’ensemble, comme le rapporte Frandroid.

Nokia souhaite ainsi s’engager pour lutter contre le changement climatique. Avec cette technologie par exemple, le premier opérateur finlandais Elisa promet que son activité sera neutre en carbone d’ici la fin 2020 seulement alors qu’en France, l’opérateur Orange ne vise cet objectif qu’en 2040…

Dans tous les cas, les opérateurs devront mettre à jour leurs sites et déployer de nouvelles antennes pour le déploiement de la 5G, et les consommateurs quant à eux, devront se procurer des smartphones compatibles. Mais pour rappel, la 5G a été reportée à plusieurs reprises. Aux dernières nouvelles, le calendrier d’attribution des fréquences de ce réseau sera fixé en juillet ou septembre.

Plus d’informations sur la 5G :