5G : Singapour choisit Nokia et Ericsson pour équiper le pays

Singapour a fait le choix des équipementiers européens Nokia et Ericsson et délaisse le chinois Huawei pour le déploiement de son réseau 5G.

5g

Les opérateurs singapouriens ont annoncé mercredi 24 juin avoir choisi les équipementiers télécoms européens Nokia et Ericsson pour leur futur réseau 5G, selon une dépêche de l’AFP. Dixit alors le géant chinois Huawei mis sous pression par les Etats-Unis.

L’un des principaux opérateurs de Singapour, Singtel, a choisi le suédois Ericsson pour construire son réseau de cinquième génération, après l’accord du gouvernement. Quant à deux autres opérateurs singapouriens très importants regroupés dans une société commune comprenant M1 et StarHub, ils ont choisi le finlandais Nokia pour bâtir le réseau 5G.

> Nokia veut rendre le réseau 5G plus écologique grâce au refroidissement liquide

Un rôle secondaire pour Huawei

D’autres groupes, dont Huawei notamment, pourraient se joindre également au projet du futur système de télécommunication. Par ailleurs, l’équipementier chinois n’a remporté un contrat qu’avec un opérateur plus modeste, TPG Telecom.

Le gouvernement américain fait en effet pression sur ses alliés pour qu’ils bannissent Huawei, tandis que Singapour tente de maintenir de bonnes relations avec les Etats-Unis comme avec la Chine.

Le ministre singapourien à la Communication et l’Information S. Iswaran indique d’ailleurs qu’aucune société n’avait été exclue du processus de sélection : “Nous avons organisé un processus solide pour expliciter nos besoins, en termes de performance, de sécurité et de solidité”.

Huawei banni du marché américain depuis plus d’un an

Cela fait maintenant un an et demi que le gouvernement Trump s’oppose au deuxième fabricant de smartphones et au plus gros fournisseur d’équipement de réseau télécom au monde que représente Huawei. Les Etats-Unis ont en effet décidé de bannir Huawei de leur marché, même s’ils ont laissé l’entreprise collaborer avec d’autres équipementiers par rapport à la détermination des normes du futur réseau 5G.

> Huawei Mate 40 : la production retardée à cause des sanctions américaines

Couvrir en 5G la moitié de Singapour d’ici fin 2022

Le pays asiatique a pour objectif de parvenir à une couverture internet ultra-rapide de la moitié de son territoire d’ici la fin de l’année 2022.

“Plusieurs fournisseurs ont participé aux différentes catégories de l’écosystème 5G et […] il y a toujours des opportunités pour une implication plus importante dans notre système 5G à l’avenir”. Singapour veut également étendre la couverture du réseau 5G à l’ensemble du pays d’ici 2025.