L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
TikTok

TikTok : le président américain assure qu’il n’y aura pas de prolongation pour la vente

TikTok a jusqu’au 2 novembre 2020 pour trouver un acquéreur américain, sous peine d’être interdite sur le territoire.

L’application phare des adolescents a encore quelques semaines pour trouver un acheteur aux Etats-Unis. Le président Trump a signé un décret il y a quelque temps : si TikTok ne parvient pas à trouver d’acquéreur d’ici le 2 novembre, elle sera bannie du sol américain. Et Donald Trump vient de déclarer qu’il n’y aurait pas de prolongation de la date butoir pour cette vente.

Pour rappel, TikTok est accusée d’espionnage par le gouvernement des Etats-Unis qui assure que ByteDance (la maison-mère de l’app) pourrait prendre des mesures menaçant la sécurité nationale des USA.

C’est la raison pour laquelle TikTok risque d’être bannie du pays si aucun acheteur ne décide de reprendre ses activités américaines. Et alors que la maison-mère de TikTok, ByteDance, multiplie les discussions avec de grosses entreprises comme Twitter, Oracle, Apple ou plus récemment Microsoft-Walmart, la date butoir pour cette vente ne sera pas reportée de nouveau.

Donald Trump réitère son ultimatum

Le président outre-Atlantique ne souhaite pas de prolongation de la date et selon ses propos rapportés par Reuters, il aurait d’ailleurs ajouté aux journalistes : “TikTok sera soit fermé, soit vendu”. La célèbre application chinoise n’a pas encore commenté ces propos.

“Il n’y aura pas de prolongation de la date limite de TikTok”

Donald Trump

Le sénateur républicain Josh Hawley, un proche de Trump, aurait quant à lui déclaré jeudi à Reuters qu’il ne soutenait pas non plus une prolongation du délai.

TikTok dans la tourmente

Avec ces nouveaux propos de la part de Donald Trump, la situation semble de plus en plus complexe pour TikTok. Tout récemment, la Chine a même mis en place de nouvelles règles pour empêcher la revente à une entreprise américaine.

En effet, ces règles impliquent que le géant ByteDance doive obtenir une licence pour pouvoir revendre sa plateforme à une société outre-Atlantique. Par ailleurs le gouvernement chinois interdira l’exportation des technologies d’analyses textuelles, de reconnaissance vocale mais encore de suggestions de contenus, si son approbation n’a pas été donnée.

Alors que l’échéance approche, ces nouvelles restrictions de l’Empire du Milieu pourraient donc compliquer la vente et les propos de Trump ne sont maintenant pas les bienvenus pour TikTok…

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires