L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
stopcovid-cnil

StopCovid : une nouvelle version de l’app prévue pour le 22 octobre

L’application made in France de traçage du coronavirus ne connaît toujours pas le succès escompté, mais une nouvelle version doit voir le jour le 22 octobre.

Alors qu’elle n’a enregistré qu’environ 2,6 millions d’utilisateurs et un million de désinstallations, pour seulement 472 notifications d’éventuels cas contacts depuis son lancement au mois de juin, l’application StopCovid a vraiment du mal à être adoptée par les français. Le Premier ministre Jean Castex lui-même indiquait récemment qu’il n’avait pas téléchargé l’app, tout comme certains autres ministres. “Oui je pousse les Français à le faire, mais je ne l’ai pas fait”, avait-il déclaré sur le plateau de France 2.

Mais le gouvernement est bien décidé à relancer l’application pour lutter contre la propagation du virus en France, où 16 000 nouveaux cas positifs ont été enregistrés en 24 heures. Pour cela, StopCovid va être rebaptisée “Alerte Covid” et devrait comporter quelques nouveautés. Le Premier ministre vient en effet d’annoncer ce lundi sur Franceinfo la sortie officielle d’une nouvelle version de l’app le 22 octobre, sans donner davantage de détails : “Le gouvernement et le président de la République ont demandé à travailler sur une nouvelle version de l’application qui sera officiellement lancée le 22 octobre. À ce moment-là, je la téléchargerai”.

Alerte Covid : quels changements attendus ?

En-dehors du changement de nom, le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, souhaite mettre l’accent sur les personnes qui se rendent dans les bars et les restaurants, mais aussi faire baisser le temps de contact de 15 à 5 minutes selon les informations d’Europe 1.

Parmi les autres nouveautés d’Alerte Covid, l’application ne devrait plus être uniquement un outil de traçage mais également un portail d’informations du gouvernement sur le Covid-19, avec la possibilité d’intégrer des alertes locales. Cédric O souhaite enfin qu’une grande campagne de communication soit lancée afin d’augmenter les téléchargements de l’application française qui connaît des résultats très décevants jusqu’à maintenant. A titre de comparaison, les applications en Allemagne et au Royaume-Uni ont été téléchargées respectivement 18 et 16 millions de fois.

En revanche, aucune information concernant l’utilisation des API de Google et d’Apple n’a été évoquée par le gouvernement pour cette nouvelle version de l’application mobile, ce qui la rend interopérable avec les solutions des autres pays en Europe.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires