L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
5G huawei

Huawei : le Royaume-Uni bannira le géant chinois à partir de septembre 2021

Le Royaume-Uni a pris une nouvelle décision concernant Huawei : ses opérateurs ne pourront plus collaborer avec le chinois à partir de septembre 2021.

Le Royaume-Uni refuse complètement Huawei pour la 5G sur son territoire. Ce dimanche, le gouvernement britannique a rendu une nouvelle décision visant à interdire l’installation d’équipements télécoms de la firme chinoise sur le territoire, notamment pour le déploiement de la 5G. L’interdiction sera effective au mois de septembre 2021, selon une information de Gizmodo.

-> La 5G sera disponible dans 15 villes d’ici le 3 décembre, après un lancement raté

Une décision qui vient alors compléter celle prise durant l’été dernier, interdisant les opérateurs à se fournir en équipements télécoms et produits électroniques auprès du constructeur chinois. Les opérateurs de télécoms ayant acheté des équipements avant la mise en place de ces décisions, auront jusqu’en 2027 pour remplacer le matériel de Huawei, tels que les bornes et les antennes.

La 5G au Royaume-Uni sans Huawei

Le Royaume-Uni semble alors être du même avis que les Etats-Unis, qui craignent que Huawei fasse de l’espionnage pour le compte de la Chine à travers ses équipements.

Nous prenons des mesures radicales dans le but d’instaurer l’un des réseaux télécoms les plus sûrs au monde. Une partie de cet objectif est la lutte contre les marchands à haut-risque — dont l’exclusion totale d’équipements Huawei pour notre réseau 5G d’ici 2027.

Oliver Dowden, secrétaire d’Etat britannique au numérique, à la culture, aux médias et au sport

Mais le géant de la tech chinois continue de démentir ces nombreuses accusations, en espérant faire entendre raison à ces deux puissances mondiales sur la sûreté de ses équipements.

ne pas faire appel à Huawei va mettre la Grande-Bretagne dans une mauvaise file et va agrandir le fossé numérique (entre elle et les autres pays).

Huawei en réponse au gouvernement britannique en octobre dernier

Vers des équipements européens pour la 5G au Royaume-Uni

La Grande-Bretagne se tournerait alors vers des équipements européens, comme Nokia et Ericsson, pour déployer les antennes et stations 5G sur son territoire. Un choix déjà pris par Orange en France.

L’autre possibilité pour le Royaume-Uni serait d’encourager l’innovation technologique locale en finançant des centres de recherche, tels que le National Telecoms Lab. Le pays accueillerait alors de nouveaux partenaires technologiques, comme le japonais NEC, avec le SmartDAN Open Network Interoperability Centre, comme le rapporte le Journal du Geek.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires