L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
huawei

Huawei : les sanctions ne seront finalement pas levées par Joe Biden

Huawei a très peu d’espoir de voir arriver l’annulation des restrictions américaines à son égard…

Alors que Huawei est sur la liste noire du gouvernement américain depuis mai 2019, le fabricant pouvait avoir un peu d’espoir avec la sortie de Donald Trump, mais finalement les sanctions ne vont pas être levées avec le nouveau président Joe Biden. La nouvelle secrétaire au Commerce des Etats-Unis, Gina Raimondo, avait pourtant affirmé la semaine dernière que leur politique allait être réexaminée. Mais cela a changé car à présent, elle n’estime pas nécessaire de retirer Huawei de leur liste noire.

Pour rappel, l’administration Trump avait placé à l’époque différentes entreprises chinoises sur liste noire, en raison du danger qu’elles pouvaient représenter pour la sécurité nationale des USA. Huawei fait partie de cette liste noire et s’était retrouvé dans l’impossibilité de proposer les services de Google sur ses appareils. Il avait alors développé ses propres services alternatifs : Huawei Mobile Services, HarmonyOS, Petal Maps, Petal Search, ou encore AppGallery.

Les restrictions imposées à Huawei ne seront pas annulées

La nouvelle secrétaire au Commerce des Etats-Unis au sein du gouvernement Joe Biden, Gina Raimondo, estime qu’il n’y avait “aucune de raison” à ce que les mesures empêchant Huawei de commercer avec des firmes américaines soient annulées. Il y a en effet peu de chance, en tout cas pour le moment, à ce que le nouveau gouvernement américain annule les décisions prises par Trump.

Je comprends que les entreprises soient placées sur l’Entity List et la Military End User List parce qu’elles présentent un risque pour la sécurité nationale des États-Unis ou les intérêts de la politique étrangère.

Je n’ai actuellement aucune raison de croire que les entités figurant sur ces listes ne devraient pas y figurer. Si cela est confirmé, j’attends avec impatience un exposé sur ces entités et d’autres sujets de préoccupation.

Gina Raimondo, Bloomberg

Ces déclarations ont de quoi enlever tout espoir à Huawei et aux entreprises chinoises qui figuraient sur la liste noire des Etats-Unis… En réponse aux propos de la secrétaire au Commerce, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a répliqué à l’intention du gouvernement Biden : “nous vous exhortons à mettre fin à cette oppression gratuite contre les entreprsies chinoise”. Affaire à suivre !

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires