L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
Ren-Zhengfei

Huawei veut négocier avec Biden et ne vendra pas sa division smartphone

Le PDG de Huawei souhaite une politique américaine plus ouverte envers la Chine, et confirme qu’il ne vendra pas sa division smartphone.

Alors que de précédentes rumeurs indiquaient que Huawei pourrait prochainement se séparer de sa branche smartphone, son fondateur et PDG Ren Zhengfei vient de démentir l’information, d’après l’AFP. A Taiyuan (Chine), il a fait sa première apparition devant les médias internationaux depuis un an, et a mis fin aux rumeurs selon lesquelles son entreprise cherchait à vendre son activité mobile.

Ren Zhengfei en a profité pour exprimer son souhait de négocier avec le nouveau président des Etats-Unis, alors que la nouvelle secrétaire au Commerce, Gina Raimondo, a récemment affirmé que les sanctions envers Huawei ne seraient pas annulées. Elle avait en effet déclaré qu’il n’y avait pas de raison pour que les mesures interdisant la firme chinoise de collaborer avec des entreprises américaines ne soient levées. Rappelons que Huawei est sur la liste noire des Etats-Unis depuis mi 2018 pour des questions de sécurité nationale. Depuis, il ne peut plus commercer avec des entreprises outre-Atlantique.

Le PDG de Huawei appelle à une politique américaine plus ouverte envers la Chine

Permettre aux entreprises américaines de fournir des biens aux clients chinois est propice à leur propre performance financière. Si la capacité de production de Huawei augmentait, cela signifierait que les entreprises américaines pourraient vendre plus. C’est une situation gagnant-gagnant.

Ren Zhengfei, PDG de Huawei

Lors de ce point presse qui s’est tenu le 9 février 2021, Ren Zhengfei a par ailleurs indiqué qu’il aimerait collaborer avec des entreprises américaines pour les composants qui équipent ses smartphones. Il a également fait part de sa volonté de s’entretenir personnellement avec le nouveau président des Etats-Unis, Joe Biden, en soulignant les bénéfices mutuels que permettrait un commerce entre les sociétés américaines et Huawei.

Je crois que la nouvelle administration pèsera et mettra en balance ces intérêts lorsqu’elle examinera ses politiques. Nous espérons toujours pouvoir acheter un grand nombre de composants, de pièces et de matériaux américains afin que les entreprises américaines puissent également se développer avec l’économie chinoise.

Ren Zhengfei, PDG de Huawei

Le PDG a indiqué que son entreprise n’avait pas “l’énergie nécessaire pour s’impliquer dans ce tourbillon politique”, préférant faire des affaires plutôt que de la politique. Il estime également que le développement de son réseau 5G est essentiel pour les principaux acteurs du secteur mobile.

Ren Zhengfei a ainsi réitéré son offre pour partager sa technologie 5G avec des entreprises américaines : “Nous avons déjà dit que notre technologie 5G pouvait être transférée dans son intégralité […] Si les États-Unis ont besoin de notre technologie de puce, nous pouvons la transférer. Nos paroles sont sincères [mais] aucune entreprise n’est venue pour négocier avec nous jusqu’à présent”.

Enfin, Ren Zhengfei a déclaré que l’iPhone 12 d’Apple était “le meilleur smartphone du monde” et a salué le succès de la marque à la pomme dans le marché du mobile. Une déclaration certainement stratégique de la part du fondateur de Huawei…

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires