L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
huawei siège

Huawei pourrait abandonner le marché des smartphones temporairement

Selon l’analyste chinois Ming-Chi Kuo, Huawei pourrait abandonner le marché des smartphones de manière temporaire.

Ming-Chi Kuo, un analyste réputé spécialisé dans l’industrie de la tech, prévoit un sort plutôt triste pour Huawei. Selon lui, la marque pourrait faire le choix de quitter temporairement le marché des smartphones, suite à l’application des sanctions américaines de plus en plus strictes.

Il s’agirait d’une réponse drastique face à la pression exercée par le gouvernement des Etats-Unis. Ce dernier a interdit à toute entreprise américaine de collaborer avec le fabricant chinois jusqu’à nouvel ordre. Cela va de l’intégration des services et des applications Google à l’approvisionnement de puces Qualcomm (Snapdragon) et TSMC (Kirin).

Si Huawei est parvenu à contourner l’absence des services Google en développant les Huawei Mobile Services et l’AppGallery, l’impasse mise en place concernant l’approvisionnement de processeurs de smartphones n’a pas été contournée par le constructeur. Cela devient alors extrêmement difficile voire même impossible pour l’équipementier de l’Empire du milieu de produire des smartphones.

Huawei pourrait mettre un terme à ses activités dans l’industrie des smartphones

Comme le rapportent nos confrères chez Génération NT, en s’inspirant des travaux de Ming-Chi Kuo, les différentes mesures prises par l’administration Trump pourraient conduire Huawei à l’arrêt de sa production de smartphones. Si cela venait à arriver, les Mate 40, Mate 40 Pro et Mate 40 Pro+ seraient les derniers modèles commercialisés par la marque chinoise. Les 3 appareils seront d’ailleurs annoncés cette semaine à l’occasion de l’IFA 2020 à Berlin.

huawei mate 40
Rendu du prochain Huawei Mate 40 / Sources : OnLeaks, HandsetExpert

Selon Ming-Chi Kuo, cet arrêt serait toutefois temporaire et ce en raison de plusieurs paramètres. Le premier est le fait que de nombreuses entreprises comme MediaTek et Qualcomm ont demandé au gouvernement états-unien d’obtenir un accord leur permettant de fournir Huawei en puces. Ces entreprises justifient leur intention en évoquant l’enjeu économique derrière le bannissement total de Huawei sur le sol américain.

Le deuxième paramètre est la possibilité que le président change lors des élections qui auront lieu au mois de novembre. Ce nouveau président pourrait alors lever les sanctions en cours, rendant toute liberté à Huawei de produire à nouveau des smartphones sans handicap.

Il s’agit toutefois du pire scénario envisagé par l’analyste. Ce dernier a imaginé un autre scénario dans lequel Huawei maintenait son activité mais voit ses parts de marché diminuer progressivement, engendrant de très lourdes pertes pour la firme.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires