Messenger Rooms : Facebook vient concurrencer Zoom et Houseparty

Facebook va prochainement lancer son service de visioconférence Messenger Rooms, qui pourra accueillir jusqu'à 50 personnes à la fois.

Sur son blog, la firme de Mark Zuckerberg a annoncé se lancer dans le marché de la visioconférence en proposant Messenger Rooms, un service permettant d’accueillir 50 personnes en un appel vidéo.

Ce nouveau service pourrait être un concurrent redoutable face à Zoom et Houseparty, malgré leur grand succès rencontré depuis la mise en place du confinement.

Le choix parmi les applications de visioconférence ou appels vidéo à plusieurs est déjà très vaste, avec notamment Google Hangouts, WhatsApp ou Skype. Et le groupe de Zuckerberg compte bien s’attaquer à ce marché avec son prochain service, rattaché à son application de messagerie instantanée Messenger.

50 participants en un appel vidéo pour Messenger Rooms

Facebook espère faire une entrée réussie sur le marché des applications mobiles de visioconférence, et compte faire rude concurrence aux diverses applications déjà bien présentes sur le marché.

L’un des avantages majeurs que comportera Messenger Rooms est son nombre maximal de participants, qui s’élève à 50 personnes. Un nombre bien au-dessus de ce que proposent plusieurs applications, comme WhatsApp qui en proposera bientôt 8, FaceTime qui en propose 32, et Houseparty qui n’en propose que 8.

Messenger Rooms screenshots on mobile
application Messenger Rooms / Facebook

Autre avantage considérable pour la firme de Zuckerberg est que ce nouveau service sera accessible depuis les comptes Facebook, Instagram, WhatsApp, et même Portal de l’utilisateur. Une accessibilité optimale, d’autant plus que le service Messenger Rooms ne nécessitera pas d’avoir un compte Facebook.

Les applications de visioconférence ont le vent en poupe

En cette période de confinement, les applications de visioconférence ont la côte. En quelques semaines, le nombre d’utilisateurs a drastiquement augmenté, notamment pour Zoom qui est passé de 10 à 300 millions d’utilisateurs en quelques semaines.

Comme nous l’avions déjà énoncé dans notre article sur les 10 applications mobiles les plus téléchargées pendant le confinement, Zoom figure dans la liste des 10 premières applications sur iOS et Android, en totalisant plus de 230 000 téléchargements rien que pendant la première semaine du confinement (16 au 23 mars). Houseparty, application mobile similaire, se retrouve non loin derrière.

Facebook a alors décidé de profiter de cet entrain pour les applications de visioconférence et compte proposer Messenger Rooms prochainement.

Un nouveau service sans données chiffrées

Toujours sur son blog, le groupe a annoncé que les données de son prochain service ne seront pas chiffrées. Pour le PDG du groupe, le chiffrage des données relevait “d’un défi trop important”, mais l’entreprise compte proposer cette fonctionnalité dans les prochaines mises à jour.

La protection de la vie privée des utilisateurs est tout de même intégrée, comme il est expliqué dans le blog de Facebook : “Lorsque vous rejoignez une salle via Facebook ou Messenger, les participants avec lesquels vous n’êtes pas ami sur Facebook pourront voir et entendre tout ce que vous dîtes ou partagez dans la salle, mais ils n’auront pas accès à votre profil ou à d’autres informations dans d’autres parties de Facebook.

Une fonctionnalité utile et qui distingue Messenger Rooms de la plupart de ses concurrents (dont Zoom) est la capacité de l’administrateur d’une salle de pouvoir exclure un ou plusieurs des participants de la conversation. Il sera également de créer une salle dont l’accès se fait avec un mot de passe.

Enfin, Facebook annonce également que les conversations enregistrées ne seront pas utilisées à des fins publicitaires, nous vous laissons en juger par vous-même…

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other