Huawei P Smart S : premiers rendus du milieu de gamme avec les services Google

Le prochain smartphone milieu de gamme de Huawei, le P Smart S, se dévoile peu à peu. La firme poursuit l'extension de sa gamme malgré l'embargo des Etats-Unis.

Après avoir lancé son P Smart 2020 plus tôt dans le mois, le deuxième fabricant de smartphones au monde est sur le point de lancer la version plus abordable de la même gamme : le P Smart S.

Malgré la prolongation de l’embargo des Etats-Unis, Huawei continue de proposer de nouveaux appareils, sans les services de Google. Embargo qui rend difficile l’utilisation des smartphones de la marque en Europe et aux Etats-Unis, mais qui a déjà été contrecarré avec les Huawei Mobile Services et l’AppGallery.

Aujourd’hui, les premiers rendus et informations sur le prochain modèle de la firme chinoise fuitent sur le web, grâce aux contenus diffusés par Evan Blass (Evleaks). Et il se pourrait que le P Smart S soit tout de même doté des services Google.

Fiche technique du Huawei P Smart S

Le prochain modèle de la gamme P Smart se rapproche du milieu de gamme. Le P Smart S embarquera un triple capteur photo à l’arrière :

  • le principal de 48 Mpx
  • un ultra grand-angle de 13 Mpx
  • et un capteur de 2 Mpx

La caméra frontale est intégrée dans une petite encoche au centre de la partie supérieure de l’écran. L’écran présente des bordures assez épaisses et n’est pas incurvé sur les bords. Le reste de son design reste classique, avec les bords arrières, eux, nettement incurvés.

Le smartphone sera proposé en trois coloris : emerald green, breathing crystal et midnight black.

Un milieu de gamme avec les services de Google

La caractéristique qui étonne les internautes est le choix du processeur qui est le Kirin 710. Ce dernier est sorti en 2018 et s’avère daté pour un smartphone de 2020, malgré l’aspect abordable.

Si l’intégration d’une puce Kirin 810, comme pour le P40 Lite, n’a pas été faite, il y a une raison valable selon la source : le smartphone pourrait bénéficier des services Google. En effet, la série P40 n’intègre pas les service du géant américain, leur processus datant d’après la décision de sanctionner les entreprises américaines collaborant avec Huawei.

C’est pourquoi la firme chinoise aurait décidé d’intégrer une puce plus ancienne sur son prochain P Smart S pour pouvoir y intégrer les services Google. Une stratégie de plus pour contrecarrer l’embargo imposé par les Etats-Unis, qui a été prolongé jusqu’en mai 2021.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other