L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
tiktok

TikTok aurait enfreint les règles de Google et collecté illégalement des données sur Android

L’application de courtes vidéos appréciée des jeunes aurait collecté des données pendant un an sur Android de manière illégale.

Tout n’est pas rose en ce moment pour l’application de ByteDance. Comme d’autres apps chinoises, TikTok pourrait bien se faire bannir des Etats-Unis prochainement. Le gouvernement Trump soupçonne en effet TikTok de récupérer des données pour le compte de la Chine et c’est pourquoi il souhaite l’interdire même si cet espionnage n’est toujours pas avéré.

Microsoft et plus récemment Twitter se sont montrés intéressés pour racheter l’app chinoise qui compte 625 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde. Mais l’application ne respecterait pas certaines règles de Google. C’est ce que révèle le Wall Street Journal qui a publié les résultats d’une enquête sur TikTok.

TikTok récupérait les adresses MAC des utilisateurs Android

Les journalistes du quotidien américain ont découvert qu’elle outrepassait certains droits des conditions du Play Store de Google, et récupérait les adresses MAC des utilisateurs possédant un smartphone Android, c’est-à-dire les identifiants physiques des appareils, qui ne changent jamais. Et cela pendant plus d’un an.

En revanche, le Wall Street Journal cite une étude révélant que TikTok n’est pas un cas isolé puisque près de 350 autres applications seraient également concernées. Celles-ci auraient utilisé une faille du règlement pour collecter des adresses MAC et ces adresses permettent généralement d’identifier un appareil de manière fiable pour différents usages comme la publicité par exemple, mais également pour d’autres usages peu scrupuleux.

C’est pourquoi cette pratique a été interdite sur la boutique d’applications de Google mais également d’Apple. TikTok aurait toutefois stoppé ces pratiques au mois de novembre 2019 selon le Wall Street Journal.

Une image entachée face aux repreneurs américains

Entre le risque de bannissement du réseau social sur le territoire américain et cette nouvelle enquête concernant la collecte de données de ses utilisateurs, la maison-mère ByteDance se retrouve donc dans une situation particulière où l’image de TikTok a de fortes chances d’être entachée.

Une image qui ne va pas l’aider face aux repreneurs potentiels de l’application, comme Microsoft et Twitter… Il ne reste qu’une quarantaine de jours au réseau chinois pour trouver un repreneur américain, sinon elle sera bannie du territoire, et cette enquête risque de faire baisser l’addition.

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires