L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
orange 5G

5G : Stéphane Richard répond aux critiques dans C à Vous

Le PDG d’Orange était l’invité de C à Vous ce 6 octobre. L’occasion de répondre aux critiques sur le réseau 5G.

Alors que les enchères 5G pour se départager les fréquences se sont terminées il y a à peine une semaine et ont rapporté près de 3 milliards d’euros à l’Etat, les opérateurs continuent leur campagne de communication pour parler du réseau de cinquième génération. Stéphane Richard, le président directeur général d’Orange, était sur le plateau télé de C à Vous.

Lors de ces enchères, Orange a déboursé plus de 850 millions d’euros pour la plus grande part des fréquences, pour un total de 90 Hz plus exactement, alors que les autres opérateurs (SFR, Bouygues Télécom et Free) en ont obtenu un peu moins.

Stéphane Richard indique que les clients pourront commencer à avoir accès à la 5G dans une offre “très vite” mais en terme de couverture, il faut déjà selon lui commencer à déployer le réseau : “On vient juste d’avoir les fréquences donc ce déploiement physique va démarrer maintenant. A la fin de l’année, évidemment que le territoire ne sera pas couvert, ça prend 3-4 ans.”

La 5G pour des raisons capacitaires

Le PDG d’Orange avait deux messages à faire passer lors de l’émission TV. Le premier, c’est que “la 5G, on en a besoin pour des raisons capacitaires”. Il explique qu’avec la 4G, “si on ne fait rien, d’ici 18 mois à 2 ans maximum, elle va commencer à saturer”.

Selon lui “le problème de la 5G n’est pas d’accepter un bond en avant, c’est de risquer un retour en arrière” donc la 5G serait nécessaire pour ces raisons capacitaires des réseaux et notamment dans les villes. Stéphane Richard exprime également le souhait que ce déploiement se fasse de façon équilibrée entre les villes et les campagnes.

Pas d’obligation à prendre la 5G

Le deuxième message de Stéphane Richard est que “personne ne va obliger les français à prendre la 5G”. D’après lui, “si certaines personnes ne veulent pas de la 5G parce qu’ils sont adeptes de la sobriété numérique […] ils ne la prendront pas, ils garderont leur 4G”.

La question sanitaire de la 5G

La 5G arrive dans un contexte particulièrement polémique et elle est critiquée pour des questions environnementales mais également sanitaires. A ce sujet, si certaines personnes craignent pour leur santé en raison des antennes 5G, le PDG d’Orange indique que “la 5G ne va pas rajouter une seule antenne” dans la première phase c’est-à-dire dans les trois ans qui viennent.

Pour les personnes qui ont des problèmes en raison du voisinage d’une antenne, il ajoute que “la situation ne va absolument pas changer avec la 5G”. Ensuite les fréquences utilisées pour la 5G sont “à peu près les mêmes” que celles utilisées depuis 20 ans dans la téléphonie mobile. S’appuyant sur 28 000 études qui ont été faites sur les ondes électromagnétiques, Stéphane Richard affirme que “les ondes utilisées aujourd’hui ne présentent strictement aucune différence par rapport aux technologies précédentes.”

Enfin sur la question environnementale, “la 5G peut être, je pense, l’alliée de la transition écologique et pas son ennemie” a conclu le PDG d’Orange sur le plateau de C à Vous.

Le déploiement du réseau 5G est donc la prochaine étape pour les opérateurs, qui vont lancer leurs premières offres d’ici la fin de l’année. Pour rappel, tous les opérateurs sauf SFR pour le moment, ont annoncé l’arrivée prochaine de leurs forfaits 5G :

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires