L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
huawei

Huawei pourrait prochainement confirmer la revente de sa filiale Honor

Huawei et Honor, ce serait de l’histoire ancienne. Le géant chinois aurait vendu sa filiale il y a quelques jours.

Il semblerait bien que le géant Huawei ait vendu sa filiale Honor, comme prévu. Les rumeurs concernant cette vente circulaient sur internet depuis un certain temps, et récemment une information suggérait que l’entreprise Honor avait été vendue à une firme appartenant à l’Etat chinois. Et cette rumeur serait exacte, d’après le site Android Headlines.

Selon le média qui indique avoir contacté Honor pour confirmer ou non la nouvelle, le représentant de la marque aurait expliqué qu’il ne donnerait pas de commentaire pour le moment. Il est courant que les entreprises nient de telles rumeurs lorsqu’elles sont contactées directement mais selon la source, l’entreprise nouvellement créée viserait une introduction en bourse dans trois ans.

La nouvelle sera bientôt confirmée officiellement

Le fabricant chinois Huawei se serait donc séparé de sa filiale Honor, et cet accord sera officiellement annoncé autour du 20 novembre. Apparemment, cet accord aurait été conclu avec la condition préalable que la nouvelle société puisse acheter et utiliser des puces 5G.

Pour rappel, l’entreprise Honor a été fondée et appartient à Huawei. Elle vend généralement des variantes de smartphones plus abordables que sa maison-mère. D’ailleurs, les deux fabricants vendaient parfois le même produit sous une marque différente. Mais cela va désormais s’arrêter puisque Honor n’est plus la propriété de Huawei et bien que cette filiale ait été un succès pour le géant chinois, il est certain que les sanctions américaines aient fortement impacté l’entreprise. Cela pourrait d’ailleurs être la raison de cette vente, toujours d’après Android Headlines.

-> Huawei : une croissance plus faible en raison des sanctions américaines

Le nouveau président des Etats-Unis, Joe Biden, pourrait à l’avenir changer la situation pour Huawei, mais rien n’est certain pour le moment. En effet, l’équipementier chinois a été placé sur liste noire par l’administration Trump, qui estimait que la sécurité nationale du pays était menacée.

Huawei avait alors été empêché d’utiliser les services de Google sur ses smartphones, mais également de poursuivre le développement de ses puces et autres composants nécessaires à leur production. Ces restrictions ont bien entendu affecté Huawei et sa filiale Honor. Reste à savoir ce qui va se passer concrètement pour Honor… L’information devrait être officialisée autour du 20 novembre 2020.

honor-9c-9s-9a
Les Honor 9C, 9S et 9A
Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires