L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
tiktok

L’application TikTok est maintenant bannie à vie en Inde

L’Inde vient d’interdire une soixantaine d’applications chinoises, dont TikTok, de manière permanente.

Le gouvernement indien a banni un total de 267 applications mobiles en plusieurs mois, car il considère qu’il y aurait des problèmes de collecte de données et de confidentialité pour les utilisateurs. Parmi ces apps, on retrouve la très célèbre application de courtes vidéos, TikTok, mais aussi WeChat, Baidu, le navigateur principal d’Alibaba (UC Browser), l’app de shopping Club Factory, Mi Video Call (Xiaomi), BIGO Live, et de nombreux jeux.

-> L’Inde interdit 118 applications chinoises de son territoire

L’Inde n’en est donc pas à son coup d’essai mais son gouvernement a décidé à présent d’en bannir certaines à vie, comme le rapporte GSM Arena qui s’appuie sur les informations du média The Times of India. Le pays vient en effet d’interdire 59 applications de manière permanente, et cela malgré les explications fournies par les dirigeants des entreprises en question, concernant la sécurité des données et la confidentialité.

Des activités qui porteraient atteinte à la souveraineté et à l’intégrité de l’Inde

L’interdiction de ces applications pour smartphones est à vie, en vertu d’un article de la loi informatique indienne (Information Technology Act). Celle-ci accuse les applications de se livrer à des activités préjudiciables à la souveraineté et à l’intégrité du pays.

Les utilisateurs indiens pouvaient jusqu’à présent télécharger et se servir de certains applications, pendant que les développeurs construisaient une défense. Mais cela ne sera apparemment plus possible. Il n’existe pas encore de liste publique des apps concernées par cette nouvelle interdiction en Inde, mais les entreprises en question auraient appris la nouvelle de manière individuelle.

ByteDance va devoir réduire ses effectifs en Inde

application TikTok

La maison-mère de TikTok, ByteDance, n’a pas tardé à réagir à l’interdiction permanente de son appli. Le propriétaire de la plateforme a en effet annoncé dans une note interne, comme le rapporte Reuters, qu’il réduirait la taille de ses équipes (de plus de 2000 personnes) en Inde. Soupçonnée par le pays asiatique d’avoir elle aussi “participé à des activités portant atteinte à la souveraineté et à l’intégrité de l’Inde”, l’entreprise chinoise ne sait pas si elle reviendra dans le pays ou pas.

“Nous ne pouvons tout simplement pas rester au complet de manière responsable tant que nos applications ne sont pas opérationnelles… Nous ne savons pas quand nous reviendrons en Inde.”

ByteDance dans une note interne reçue par Reuters

La note interne indique également que ByteDance se voulait confiant au départ : “Nous espérions au départ que cette situation serait de courte durée… Nous constatons que cela n’a pas été le cas”. Il faut dire que l’Inde était l’un des plus grands marchés pour TikTok, et ByteDance avait prévu d’investir 1 milliard de dollars dans le pays. Mais il y a eu une tension grandissante entre la Chine et l’Inde – notamment à la frontière – qui a finalement conduit au blocage des marchandises et à l’interdiction de plus de 200 applications chinoises.

La situation n’est donc pas simple pour TikTok, qui est rappelons-le, déjà en bisbille avec le gouvernement américain. Fin décembre, le département du Commerce interdisait l’exclusion de l’app aux Etats-Unis mais Trump faisait appel à cette décision. A voir comment cela évolue avec l’arrivée du nouveau président Joe Biden…

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires