L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
xiaomi

Les Etats-Unis retirent Xiaomi de leur liste noire

Xiaomi avait été placé sur liste noire aux Etats-Unis en janvier 2021. Mais le gouvernement et la firme ont trouvé un accord, et Xiaomi vient d’être retiré de la liste.

Juste avant de passer le flambeau à Joe Biden, l’ex-président des Etats-Unis Donald Trump avait placé 11 entreprises chinoises sur liste noire dans le pays. L’affaire remonte au mois de janvier 2021, et Xiaomi en faisait partie. Ces firmes de l’Empire du Milieu étaient accusées de fournir des technologies à l’armée de la République populaire de Chine. Cela représentait alors une grande menace pour la sécurité nationale américaine.

-> L’administration Trump blackliste l’entreprise Xiaomi

Ce placement sur liste noire aurait pu priver Xiaomi de ses investisseurs américains. Rapidement après, l’entreprise avait donc fait appel aux tribunaux pour annuler cette décision.

Le gouvernement américain accepte de retirer Xiaomi de la liste noire

On apprend aujourd’hui par Bloomberg que le gouvernement américain et Xiaomi ont réussi à trouver un accord. La firme chinoise avait continué à négocier avec l’administration Biden pour lever les restrictions.

Et un nouveau rapport transmis aux tribunaux stipule que le Ministère de la Défense a déclaré qu’une ordonnance visant à annuler les sanctions était “appropriée“. Dans ce rapport, on peut également lire : “les parties se sont entendues sur une voie à suivre qui résoudrait ce litige“.

Néanmoins, les conditions précises de l’accord trouvé entre le gouvernement et Xiaomi sont encore inconnues. En effet, celles-ci sont toujours en cours de négociation. Bloomberg rapporte qu’un consensus devrait être présenté avant le 20 mai 2021. Quoiqu’il en soit, ce retrait de la liste noire de Xiaomi est bénéfique pour le constructeur puisque son action boursière a grimpé de 6,71% à Hong-Kong.

Une levée des sanctions temporaire

Bien que les deux parties aient trouvé un accord, la levée des restrictions envers Xiaomi n’est que temporaire. Par ailleurs, une rumeur souligne que Xiaomi adopte désormais une position méfiante envers le gouvernement américain. La firme chinoise craint en effet que les Etats-Unis mettent en place de nouvelles mesures, qui pourraient restreindre les activités de Xiaomi outre-Atlantique.

De plus, Xiaomi a publié une vidéo en ligne dévoilant une surcouche MIUI basée sur HarmonyOS, le système d’exploitation maison de Huawei. Cela vient souligner la crainte du fabricant chinois de se voir retirer sa licence Android, tout comme son concurrent Huawei.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires