L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
fortnite

Epic Games vs. Apple : compte rendu de la première audience de justice

La première audience de justice entre Epic Games et Apple vient d’avoir lieu : voici les points clés.

Depuis le 13 août dernier, Epic Games mène une bataille redoutable contre les géants Apple et Google. Le créateur du jeu Fortnite avait mis en place un système de paiement dénonçant explicitement la commission de 30% imposée par les stores d’applications. Ces derniers ont très rapidement pris la décision de supprimer le jeu vidéo de leur plateforme, ce qui a provoqué beaucoup de réactions.

Mais Epic Games avait bien préparé son coup puisque juste après sa suppression des deux catalogues d’applications, la maison-mère de Fortnite a diffusé une vidéo parodiant la publicité d’Apple et reprenant “1984” de Georges Orwell, en dénonçant le monopole de la firme californienne. S’en sont suivies deux actions en justice de la part d’Epic Games contre les deux géants de la tech.

Et ce lundi 24 août, la première audience de justice entre la marque à la pomme et le développeur de Fortnite s’est tenue aux Etats-Unis. Comme le rapporte Bloomberg, la juge Yvonne Gonzalez Rogers s’est exprimée sur les différends entre les deux acteurs et a rendu un verdict temporaire. Voici les moments clés de cette audience.

Le tribunal reconnaît la légitimité de la décision d’Apple

L’une des premières décisions rendues par la juge américaine est l’interdiction temporaire pour le jeu d’Epic Games de faire son retour sur l’App Store. Le tribunal justifie sa décision en avançant que l’entreprise a été à l’encontre des règles du store d’applications et ce volontairement.

systeme paiement fortnite
Le système de paiement direct sur Fortnite

De ce côté-là, la firme de Cupertino marque donc un point. La décision de supprimer Fortnite de l’App Store est ainsi légitimée. Surtout lorsqu’on prend en compte le fait qu’Epic Games a diffusé dans la minute suivant la suppression de Fortnite sa vidéo reprenant une ancienne publicité Apple. De ce fait, le tribunal a pu voir clair dans la stratégie d’Epic Games qui aurait volontairement provoqué son exclusion de l’App Store pour dénoncer la commission de 30% imposée aux développeurs et le monopole de la marque à la pomme.

Epic a stratégiquement choisi de violer son accord avec Apple, afin de changer le statu quo.”

La juge Yvonne Gonzalez Rogers lors de la première audience de justice

La juge attend alors que le développeur du jeu Fortnite soit à nouveau conforme aux règles du store d’applications pour espérer y retourner.

La juge en désaccord avec les menaces d’Apple vis-à-vis de l’Unreal Engine

Toutefois, le tribunal américain n’approuve pas la menace faite par la firme de Cupertino concernant la fermeture de l’Unreal Engine. Ce dernier est le moteur maison d’Epic Games dont de nombreux développeurs se servent pour créer des jeux et applications sur iOS.

Le géant californien a en effet menacé de fermer les outils de développement pour iPhone à Epic Games, empêchant la firme de mettre à jour leur moteur interne et bloquant de nombreux développeurs tiers. Plusieurs d’entre eux ont déjà déserté l’Unreal Engine afin de ne pas se retrouver dans une situation plus complexe.

Yvone Gonzalez Rogers juge cette décision d’Apple comme étant excessive et rejoint alors l’avis des avocats d’Epic Games. C’est la raison pour laquelle ces derniers souhaitent que le tribunal bloque la fermeture de l’Unreal Engine, prévue le 28 août prochain.

Quelle suite pour l’affaire Epic Games vs. Apple ?

Cette première audience de justice aura dégagé des points positifs pour Epic Games et pour Apple, mais les acteurs ne veulent pas s’arrêter là et souhaitent faire entendre raison à l’autre.

Si l’on connaît les objectifs d’Epic Games, les avocats de la marque à la pomme demandent à ce que la maison-mère de Fortnite réintègre le paiement direct à Apple (avec la commission de 30%) afin que tout rentre dans l’ordre.

La juge n’a pas souhaité mettre en place d’interdiction temporaire pour le moment. Une fermeture de quelques jours ou semaines de l’Unreal Engine est donc possible. Affaire à suivre…

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires
apple
Read More

1,1 milliard d’euros d’amende pour Apple

Apple vient de recevoir aujourd'hui une nouvelle amende d'un montant d'1,1 milliard d'euros, pour avoir favorisé ses Apple Stores et certains grossistes, au détriment d'autres revendeurs de ses produits.