L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
tiktok

TikTok : l’interdiction totale reportée au 12 novembre par la justice américaine

Le sort de TikTok ne sera finalement pas décidé aujourd’hui : la justice des Etats-Unis a décidé de repousser l’interdiction complète de l’app au 12 novembre.

TikTok est toujours dans l’instabilité aux Etats-Unis. Le président Donald Trump a en effet signé deux décrets il y a plusieurs semaines visant à bannir totalement du territoire l’application chinoise si celle-ci ne trouve pas d’acheteur américain.

La maison-mère ByteDance a alors entretenu des discussions avec plusieurs sociétés états-unienne, mais n’a à ce jour toujours pas signé de contrat. La société chinoise a refusé l’offre de Microsoft plus tôt dans le mois, et le contrat négocié avec Oracle et Walmart ne satisfait pas l’administration Trump, qui demande “le contrôle total” aux entreprises américaines de la nouvelle entité TikTok Global.

-> TikTok : l’accord avec Oracle et Walmart remis en question par Trump

Les décrets stipulent l’interdiction de toute distribution de TikTok et de toute transaction américaine avec l’app à partir de ce lundi 28 septembre. Mais on apprend aujourd’hui par Génération NT qu’un juge américain a décidé de bloquer le décret présidentiel. Il n’a toutefois pas supprimé le bannissement total des activités américaines de TikTok, qui aura lieu à partir du 12 novembre prochain, pour le moment.

Un juge américain sauve TikTok

La décision du juge américain du dimanche 27 septembre empêche alors les stores d’applications Apple et Google de ne plus proposer l’application chinoise de partage de vidéos.

Pour prendre sa décision, le juge a fait entendre raison aux avocats de TikTok, avançant qu’une telle décision était “sans précédent” et “irrationnelle”. Ils évoquent également une atteinte à la liberté d’expression et que cette interdiction totale porterait des dommages conséquents à leurs activités, alors que des négociations sont actuellement entreprises entre la maison-mère ByteDance et les sociétés américaines Oracle et Walmart.

Et même si un accord a été trouvé entre les entreprises mentionnées ci-dessus, les modalités ne sont pas au goût de Donald Trump. Selon lui, la répartition du contrôle de la nouvelle entité TikTok Global n’est pas équilibrée et ne donne qu’un faible contrôle aux sociétés américaines. Le contrat stipule que ByteDance détiendra 80% des parts et les deux entreprises des Etats-Unis se partageront les 20% restants (12,5% pour Oracle et 7,5% pour Walmart).

Le président a alors montré son désaccord et insisté sur le fait qu’il demandait un contrôle total des Etats-Unis sur cette nouvelle entité. Si l’accord n’est pas modifié, Donald Trump a annoncé qu’il n’approuverait pas la signature du contrat.

TikTok a jusqu’au 12 novembre pour échapper à l’interdiction totale des Etats-Unis

Avec le blocage du décret présidentiel selon lequel TikTok serait banni du territoire américain à partir du 28 septembre, ByteDance a désormais jusqu’au 12 novembre pour trouver un accord avec une entreprise états-unienne.

Oracle et Walmart devraient rester les partenaires technologiques de ByteDance, mais l’accord sera très certainement modifié pour répondre aux exigences du chef d’État américain. Oracle avait tout de même ajouté que la majorité des investisseurs de ByteDance était américaine, et que la création de TikTok Global engendrait un contrôle principalement états-unien.

Des évolutions sont attendues dans les prochains jours, nous vous tiendrons informés de l’avancée de cette affaire.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires