L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
tiktok

TikTok : ByteDance refuse de vendre ses activités à Microsoft, Oracle est toujours en lice

ByteDance a décidé de ne pas signer d’accord avec Microsoft pour la vente des activités de TikTok. Oracle devient désormais le potentiel acquéreur principal.

Le sort de TikTok ne tient plus qu’à quelques jours et la maison-mère ByteDance n’a toujours pas trouvé d’acquéreur. Si plusieurs entreprises ont montré leur intérêt pour racheter les activités américaines de l’application chinoise, aucun accord n’a été signé.

Jusqu’à aujourd’hui, le géant de l’informatique Microsoft était en lice pour racheter TikTok et avait entamé de sérieuses négociations avec la firme chinoise. Mais comme le rapporte le New York Times, ByteDance a rejeté l’offre de la société de Bill Gates. Oracle est désormais le partenaire technologique choisi pour l’acquisition des activités américaines de TikTok.

Pour rappel, l’administration Trump a signé un décret obligeant ByteDance à vendre ses activités à une entreprise américaine avant le 20 septembre prochain afin d’éviter le bannissement de TikTok dans le pays de l’Oncle Sam.

Microsoft est écarté de la course

La société spécialisée dans l’informatique n’a pas conclu d’accord avec ByteDance. Cette dernière a refusé l’offre après de nombreuses négociations.

Microsoft avait été la première société américaine à manifester son intérêt pour racheter TikTok, puis a été suivie par Twitter et Oracle. Plusieurs autres entreprises ont évoqué leur intérêt dans le rachat des activités américaines de l’application, comme Apple, mais n’auraient pas entamé de négociations avec ByteDance.

Cette action crée la surprise à l’approche de la date butoir du 20 septembre prochain. En effet, passé ce délai, TikTok sera bannie du sol américain si ByteDance ne trouve pas d’acquéreur américain. Des représentants de Microsoft se sont exprimés à ce sujet :

ByteDance nous a fait savoir aujourd’hui qu’ils ne vendraient pas les activités américaines de TikTok à Microsoft. Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les utilisateurs de TikTok, tout en protégeant les intérêts de la sécurité nationale. Pour ce faire, nous aurions apporté des changements importants pour garantir que le service réponde aux normes les plus élevées en matière de sécurité, du respect de la vie privée, de la sécurité en ligne et de la lutte contre la désinformation, et nous avons clairement énoncé ces principes dans notre déclaration du mois d’août. Nous attendons avec impatience de voir comment le service évoluera dans ces domaines importants.

Microsoft

Microsoft s’était d’ailleurs associé à Walmart, le géant américain et mondial de la grande distribution, pour l’acquisition des activités de TikTok. Mais le refus de cette offre serait en réalité un moyen pour la Chine de bloquer la revente des algorithmes de l’application. Algorithmes dont Microsoft souhaitait faire l’acquisition pour les transformer aux Etats-Unis et dans le reste de l’occident, comme le rapporte Frandroid.

Des discussions entre ByteDance et le gouvernement états-unien sont toujours en cours pour définir le cadre du nouveau contrat.

Oracle pourrait devenir l’acquéreur des activités américaines de TikTok

Le refus de l’offre de Microsoft marque un grand pas en avant pour Oracle, qui s’est montré très favorable au rachat des activités américaines de TikTok. La société à l’origine de la suite Open Office devient donc la grande favorite dans la course au rachat de l’application chinoise. Mais les conditions du rachat sont différentes de celles de Microsoft.

oracle
Le siège d’Oracle / Source : Challenges

En effet, Oracle ferait une acquisition partielle de TikTok et deviendrait son fournisseur exclusif d’infrastructure aux Etats-Unis. En d’autres termes, l’app chinoise appartiendra toujours à ByteDance mais les activités américaines passeront par les serveurs d’Oracle qui aura un droit de regard.

Toutes les chances sont désormais du côté d’Oracle, qui en plus de sa relation privilégiée avec le dirigeant des Etats-Unis profite de modalités de rachat qui semblent plus plaire à la société chinoise. Cette dernière devra toutefois signer un accord très rapidement car Donald Trump a annoncé ne pas décaler la date butoir du 20 septembre. Il ne reste donc plus que 6 jours à ByteDance pour trouver un acquéreur américain.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires