L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
tiktok

TikTok bénéficie d’un nouveau délai de 15 jours pour vendre ses activités américaines

Les Etats-Unis viennent d’accorder un nouveau délai de 15 jours à ByteDance pour vendre les activités américaines de TikTok. Nouvelle échéance : le 27 novembre.

Le gouvernement états-unien n’en a pas fini avec TikTok. Dans cette affaire, qui connaît rebondissement sur rebondissement, ByteDance se retrouve toujours contraint de vendre ses activités américaines à une société américaine. Et si la firme chinoise avait trouvé un accord avec les entreprises Oracle et Walmart, les termes du contrat n’étaient pas suffisants pour Donald Trump.

Le gouvernement avait alors donné la date butoir du 12 novembre pour que ByteDance trouve un acheteur états-unien. Mais une décision du tribunal fédéral de Pennsylvanie, rejointe par le Département du Commerce des Etats-Unis, a annulé ce délai. Plus tard le même jour, le département américain du Trésor a annoncé une rallonge de 15 jours de la date butoir pour que ByteDance trouve un accord avec une entreprise américaine, comme le rapportent nos confrères chez Génération NT.

Un nouveau délai du 27 novembre pour la revente de TikTok

Ainsi, la maison- mère de TikTok devra vendre les activités américaines de son application d’édition de vidéos courtes avant le 27 novembre prochain. Cette rallonge de 15 jours a été accordée par le Comité pour l’investissement étranger aux Etats-Unis (Committee on Foreign Investment in the United States, CFIUS), faisant suite au décret du 14 août dernier du Président Donald Trump imposant la revente des activités américaines de TikTok.

Pour rappel, l’administration Trump a signé un décret selon lequel l’application chinoise représente “une menace pour la sécurité nationale” des Etats-Unis. Elle accuse ByteDance d’espionnage en exploitant les données de ses utilisateurs pour le compte de la Chine.

Ainsi, elle menace d’interdire l’app sur son territoire si celle-ci ne vend pas ses activités américaines. En d’autres termes, si ByteDance ne trouve pas d’accord, ou que quelconque accord trouvé n’est pas approuvé par le gouvernement du pays de l’Oncle Sam, avant le 27 novembre prochain, l’application TikTok sera bannie du sol américain.

Une lourde perte pour ByteDance

L’interdiction de TikTok aux Etats-Unis serait une perte majeure pour la maison-mère de TikTok. En effet, le marché américain compte plus de 100 millions d’utilisateurs.

ByteDance a alors proposé comme solution de créer une nouvelle entité basée sur le sol américain, appelée TikTok Global. L’entité serait en charge de la gestion des données de utilisateurs et de la modération des contenus aux Etats-Unis, et serait détenue par Oracle et Walmart, Oracle étant le partenaire technologique et Walmart le partenaire commercial.

Mais si cet accord semble avoir été trouvé, les termes ne sont pas entièrement au goût de Donald Trump, qui juge que les parts ne sont pas réparties équitablement entre les acteurs américains et ByteDance. La firme garderait en effet un contrôle majoritaire sur cette nouvelle entité.

Il faudra donc attendre de voir si ByteDance modifie ce contrat ou en trouve un nouveau avec d’autres sociétés américaines dans les jours à venir.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires