L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
epic games apple

Epic Games vs Apple : l’Arizona vote en faveur du système de paiement de l’éditeur

L’État d’Arizona vient de voter en faveur du projet de loi autorisant Epic Games à proposer son propre système de paiement. Coup dur pour Apple.

L’affaire opposant Epic Games à Apple poursuit son cours aux Etats-Unis, et même dans plusieurs pays comme l’Australie et le Royaume-Uni. Sur le territoire américain, un projet de loi est actuellement en train d’être voté dans les 50 États. L’Arizona est le premier à avoir rendu son verdict, et a voté avec une faible majorité en faveur de la mise en place d’un système de paiement propre aux éditeurs. C’est un premier échec dans ce combat judiciaire pour Apple.

L’affaire Epic Games vs Apple prend un autre tournant

Depuis plusieurs mois, les deux sociétés américaines s’affrontent dans des batailles judiciaires. Epic Games veut dénoncer le monopole et les “pratiques anti-concurrentielles” de la marque à la pomme, et Apple veut sanctionner l’éditeur du jeu Fortnite pour ne pas avoir respecté les conditions générales de l’App Store.

Pour rappel, au mois d’août dernier, Epic Games avait mis en place un système de paiement direct qui lui permettait d’éviter la commission de 30% qui doit obligatoirement être versée à Apple pour toute transaction. La firme de Cupertino a alors décidé de supprimer Fortnite de son catalogue d’application en avançant que l’éditeur n’avait pas respecté les conditions d’utilisations de l’App Store.

freefortnite
Le tournoi #FreeFortnite / Source : Epic Games

Depuis, un long combat a commencé entre les deux sociétés. Rapidement après la suppression de son jeu, Epic Games a lancé une campagne et le tournoi #FreeFortnite visant à dénoncer le monopole d’Apple.

-> Epic Games lance un tournoi contre Apple : FreeFortnite

L’Arizona vote en faveur d’Epic Games

L’éditeur de Fortnite est ensuite devenu le meneur de la Coalition for App Fairness et a initié un projet de loi contre les GAFAM dans le Dakota du Nord et en Arizona. Dans le Dakota du Nord, le projet de loi n’est pas passé, mais l’Arizona a été le premier à voter et s’est montré en faveur de la mise en place du système de paiement propre aux éditeurs. Cela s’est joué à très peu : il y a eu 31 voix pour et 29 contre à la Chambre des Représentants.

Le texte doit maintenant être validé par le Sénat avant d’être officiellement instauré. Mais si celui-ci vient à être mis en place, cela représenterait une grande menace pour Apple, Google et les autres géants du GAFAM. En effet, ce texte interdit aux catalogues d’applications cumulant plus d’un million de téléchargements d’imposer aux développeurs tiers d’apps basées en Arizona un système de paiement précis. En d’autres termes, un éditeur pourra choisir de proposer son propre système de paiement, ce qui lui permettra d’éviter la commission obligatoire de 15-30% versée pour chaque transaction à Google et Apple.

The Verge précise toutefois que le texte de loi ne concerne pas les consoles de jeu, ni “les autres appareils particuliers connectés à Internet”. Mais le projet de loi validé empêchera les géants de la tech de sanctionner ou de faire pression aux éditeurs d’applications si ceux-ci intègrent leur propre système de paiement sur leur plateforme. Une bonne nouvelle pour Epic Games, mais un premier échec pour Apple dans cette affaire…

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires