L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
epic games apple

Epic Games dépose une nouvelle plainte contre Apple en Australie

Epic Games n’a décidément pas dit son dernier mot dans l’affaire Fortnite. L’éditeur a déposé une nouvelle plainte contre Apple en Australie.

La guerre entre Epic Games et Apple n’est toujours pas terminée. Depuis le mois d’août dernier, les procédures judiciaires et les campagnes dénonciatrices se multiplient entre les deux sociétés, depuis la suppression du jeu Fortnite de l’App Store pour non respect des conditions générales. L’éditeur avait mis en place un système de paiement interne contournant la commission de 30% du catalogue d’applications.

Mais Epic Games n’a pas apprécié cette décision et a rapidement lancé une campagne visant à dénoncer le monopole d’Apple sur les réseaux sociaux, avec le tournoi #FreeFortnite quelques jours après la suppression.

-> Epic Games lance un tournoi contre Apple : FreeFortnite

Quelques semaines plus tard, l’éditeur avait poursuivi Apple en justice aux Etats-Unis, mais le tribunal a finalement donné raison à la marque à la pomme. Suite à cet échec, Epic Games avait décidé de poursuivre cette guerre judiciaire en Australie au mois de décembre 2020 en jouant sur les lois australiennes pour condamner Apple. Et on apprend aujourd’hui qu’une nouvelle plainte a été déposée par Epic Games.

Une nouvelle plainte déposée auprès de l’Australian Competition and Consumer Commission

fortnite
Le jeu Fortnite / Source : Epic Games

Le média Financial Review vient d’annoncer que l’éditeur du jeu Fortnite a déposé une nouvelle plainte contre Apple en Australie. Cette fois-ci, elle est adressée à l’Australian Competition and Consumer Commission (ACCC) et vise à dénoncer la commission de 30% imposées à tous les développeurs.

Pour rappel, 30% du montant de chaque achat réalisé dans une app est reversé à Apple, et cela est obligatoire pour tous les développeurs. Toutefois, la firme de Cupertino a décidé de faire un geste pour les petits développeurs en faisant passer sa commission à 15% au mois de novembre dernier. Cette action est effective depuis le 1er janvier 2021.

Mais malgré cela, Epic Games juge cette obligation comme “insupportable”, “injuste”, “anticoncurrentielle” et “abusive”.

“La conduite d’Apple est symptomatique d’une puissance commerciale effrénée qui entraîne un préjudice important pour les consommateurs australiens et le processus concurrentiel. En l’absence de ces restrictions anticoncurrentielles, les développeurs d’applications auraient une plus grande capacité à distribuer leurs applications, ce qui conduirait à une concurrence et à une innovation accrues au profit des consommateurs australiens.”

Epic Games dans sa plainte auprès de l’ACCC

L’ACCC n’a pas été choisie par hasard

Si les avocats d’Epic Games déposent des plaintes contre Apple auprès de différents organismes et dans plusieurs pays, c’est parce qu’ils cherchent toutes les pistes qui pourraient faire condamner la Pomme.

-> Epic Games : une nouvelle plainte contre Apple et Google au Royaume-Uni

Et l’ACCC s’avère être un choix très stratégique, puisque la commission se penche sur l’affaire de l’App Store et du Play Store de Google depuis plus d’un an. Elle mène déjà une enquête pour déterminer si des pratiques anticoncurrentielles se discernent dans les conditions générales des deux géants de la tech. Epic Games a alors jugé bon d’envenimer la situation en déposant cette nouvelle plainte, qui pourrait jouer en sa faveur au vu de la situation.

On a alors une guerre qui dure depuis des mois, mais Epic Games ne lâche rien et compte bien faire condamner Apple pour sa “position monopoliste” et ses “pratiques anticoncurrentielles”.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires