L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
app store

Spotify dénonce l’abus de pouvoir d’Apple dans son procès

Le procès d’Apple versus Spotify vient de commencer, et déjà la plateforme musicale accuse Apple d’abus de position dominante.

Spotify accuse depuis longtemps Apple d’un abus de position dominante, et en particulier sur son magasin d’applications. La marque à la pomme prend des commissions aux développeurs des apps de son store, et cela ne plaît pas à tout le monde.

Cela avait poussé le géant du streaming musical Spotify en 2019 à porter plainte contre Apple auprès de la Commission européenne. Spotify accusant Apple de pratiques anticoncurrentielles, avec ses fameuses commissions imposées sur les revenus des développeurs d’applis. Pour rappel, la firme de Cupertino impose à ces derniers de payer 15% ou 30% de commissions sur les transactions réalisées.

-> App Store : Apple fait passer la commission à 15% pour les petits développeurs

Le procès entre Apple et Spotify a commencé

Depuis, le service musical n’a pas changé d’avis sur Apple, et dénonce toujours un abus de position dominante. Ainsi en septembre 2020, Spotify voyait d’un très mauvais œil le nouveau service d’abonnement Apple One (qui réunit plusieurs services Apple dont Apple Music).

Cela n’est pas sans rappeler non plus l’affaire qui oppose Apple contre Epic Games, l’éditeur du jeu vidéo Fortnite. Epic Games dénonce lui aussi le monopole et les pratiques anticoncurrentielles d’Apple, et le procès entre les deux entreprises commencera d’ailleurs début mai.

Mais il s’agit en ce moment du procès entre Apple et Spotify qui a commencé hier, et déjà la plateforme de musique semble bien décidée à dénoncer les agissements d’Apple.

Les règles d’Apple “ne sont rien de plus qu’une prise de pouvoir abusive”

L’entreprise suédoise ne compte visiblement pas se laisser faire durant le procès. Spotify avance en effet qu’Apple fait usage d’un abus de pouvoir anticoncurrentiel. Comme le rapporte Bloomberg, le directeur juridique de Spotify, Horacio Gutierrez, a tenu ces propos lors du procès :

“Apple abuse de sa position dominante en tant que gardien de l’App Store pour s’isoler de la concurrence et désavantager des services rivaux comme Spotify”.

Et d’ajouter que les commissions sur l’App Store “ne sont rien de plus qu’une prise de pouvoir abusive et une confiscation de la valeur créée par d’autres”. Il faut dire que Spotify est directement en concurrence avec Apple Music, le service de musique d’Apple qui coûte 10 euros par mois, un tarif que Spotify ne peut pas égaler à cause de la fameuse commission de 30% prélevée par Apple.

Mais Spotify n’est pas la seule société à estimer qu’Apple use de pratiques anticoncurrentielles. C’est le cas également du groupe Match, qui possède l’application Tinder, mais également de l’entreprise américaine Tile, qui commercialise des trackers d’objets.

-> AirTags : voici les trackers d’objets d’Apple pour retrouver vos effets personnels

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires
instagram reels publicité
Read More

Instagram : les pubs s’invitent dans Reels

La plateforme Reels d'Instagram affiche désormais de la publicité. Les pubs se présentent comme un Reel, avec un petit tag "Sponsorisé" sous le nom de l'entreprise.