Google a demandé une licence pour travailler à nouveau avec Huawei

Google veut à nouveau proposer ses services et applications sur les smartphones Huawei. Le géant américain a demandé au gouvernement américain une licence pour ce faire.

Google a exprimé son intention de vouloir proposer à nouveau ses services sur les appareils de la firme chinoise, seulement une semaine après avoir publié un communiqué recommandant aux utilisateurs Huawei de ne pas installer ses services.

Le géant de la Silicon Valley a fait une demande auprès de gouvernement américain pour rétablir l’accès des Google Services pour les smartphones Huawei. Si cette demande est acceptée par le gouvernement, le partenariat entre les deux entreprises reprendra effet et les smartphones Huawei bénéficieront à nouveau des services et applications Google.

Un retour comme avant, malgré l’indépendance nouvelle de Huawei

Le fabricant de smartphones chinois semble s’être bien lancé dans le développement et le déploiement de ses propres services mobile avec l’arrivée très prochaine de ses Huawei Mobiles Services et de son catalogue d’applications : l’AppGallery.

les Huawei Mobiles Services / Huawei Mobile

Les prochains modèles de la marque, le Mate Xs et le Honor View 30 Pro de sa marque fille, seront vendus avec les Huawei Mobiles Services directement intégrés.

Huawei a également développé son alternative au Play Store de Google : l’AppGallery, qui pour le constructeur chinois concurrencera sans grande difficulté le catalogue d’applications du géant américain.

> Voir notre article sur l’AppGallery de Huawei

Une décision qui pourrait se faire attendre

Cette demande de licence a été dévoilée par le vice-président d’Android et de Google Play, Sameer Samat, et confirme le désir de Google de travailler à nouveau avec Huawei.

Cependant, nous ne savons pas en combien de temps le gouvernement prendra sa décision entre l’acceptation de cette licence, et donc un retour de partenariat, ou bien le refus et donc la cessation officielle de toute collaboration entre Google et Huawei.

En attendant, le deuxième fabricant de smartphones au monde continue sur sa lancée, entièrement indépendante de Google, et a le vent en poupe avec son catalogue d’applications qui recueille plus de 400 000 utilisateurs mensuels, et en fait déjà le troisième catalogue d’applications le plus exploité, derrière le Play Store et l’App Store d’Apple.