L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile

L’Arcep veut une 5G écoresponsable et ne pas la reporter

Dans son rapport des télécoms de 2020, l’Arcep a insisté sur son refus de reporter la 5G pour des raisons environnementales.

Jeudi dernier, le Président de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse Sébastien Soriano a présenté son rapport 2020 sur les avancées technologiques en matière de télécoms en France.

L’enjeu principal présenté est bien évidemment la 5G, qui arrivera dans l’Hexagone en fin d’année. Mais selon un rapport du Sénat, déployer cette nouvelle technologie maintenant ne serait pas respectueux de l’environnement. En effet, son report permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le confinement aura toutefois permis aux différents acteurs concernés de se rendre compte de l’importance de la 5G pas seulement pour les entreprises, mais également pour les particuliers. C’est pour ces raisons que l’Arcep insiste sur son déploiement en temps et en heure, en continuant de refuser de la reporter.

La 5G arrivera à la date prévue, le déploiement se fera progressivement

Malgré les nombreuses demandes de report de la 5G, l’Arcep ne plie pas et insiste sur le maintien du calendrier actuel.

Suite à la crise sanitaire, un premier report a dû être fait, ce qui a décalé les enchères pour l’attribution des antennes par opérateur. Ces enchères auront bel et bien lieu entre le 20 et le 30 septembre prochain. Le régulateur des télécoms annonce que, par la suite, “la 5G va se déployer tout à fait progressivement” avec “quelques centaines ou quelques milliers de sites dans les prochaines années“.

Les opérateurs Orange, SFR et Bouygues Télécom ont d’ailleurs prévu de proposer leurs premières offres d’ici la fin d’année. Bouygues Télécom propose déjà trois de ses forfaits Sensation compatibles à la 5G. Etonnant quand on voit que l’opérateur avance que la 5G ne changera rien avant 2023.

Vers une 5G plus verte que la 4G ?

Il faudra toutefois que la 5G respecte les critères environnementaux et sanitaires pour pouvoir être normalement déployée.

En effet, la ministre de la transition écologique Elisabeth Borne et le ministre de la Santé Olivier Véran ont fait une demande au Premier Ministre pour mesurer les effets environnementaux et sanitaires qu’aura la 5G lorsqu’elle sera déployée.

Comme l’a déjà rapporté Sébastien Soriano : la technologie n’est pas l’ennemie de l’environnement. L’enjeu de ces mesures pour les effets sur l’environnement et la santé des individus serait d’optimiser la 5G pour qu’elle soit la plus verte possible et, bien évidemment, qu’elle ne représente aucun danger pour les consommateurs.

Les dernières actualités sur la 5G

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires