L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
epic games apple

Apple vs Epic Games : une deuxième audience réussie pour Apple

La première audience entre Apple et Epic Games s’est tenue ce lundi 28 septembre : aucune décision n’a été prise, mais la juge s’est montrée très stricte avec Epic.

Après avoir envoyé de nombreux documents juridiques aux tribunaux américains, Epic Games a pu s’expliquer avec Apple ce lundi 28 septembre lors d’une nouvelle audience en justice.

L’affaire la plus suivie par les médias dans l’univers des applications mobile connaît un nouvel épisode en ce début de semaine. L’éditeur de Fortnite et la marque à la pomme ont pu se rencontrer et s’attaquer mutuellement à maintes reprises. Mais la juge responsable de l’affaire Yvonne Gonzalez a principalement fait entendre raison aux avocats du géant californien. Cette deuxième audience est donc synonyme d’échec pour Epic Games, même si aucune décision n’a été prise pour le moment.

Une deuxième audience ratée pour Epic Games

Le mois dernier, Epic Games mettait en place un système de paiement direct sur Fortnite permettant aux utilisateurs de ne pas payer la commission de 30% d’Apple. La mise en place de ce moyen de paiement n’a pas du tout plu à la marque à la pomme qui a rapidement supprimé le jeu mobile de son catalogue d’applications. Il s’agissait néanmoins d’un coup préparé par l’éditeur, puisque quelques minutes après sa suppression, Fortnite a publié sur Twitter une vidéo reprenant une ancienne publicité Apple et dénonçant son monopole, puis a lancé le mouvement #FreeFortnite.

Suite à cela, une affaire opposant deux grandes entreprises a fait ses marques dans l’actualité de ces dernières semaines. Epic Games a d’ailleurs poursuivi Apple en justice pour dénoncer ses pratiques anticoncurrentielles et son abus de position dominante.

Dernièrement, les deux sociétés ont envoyé chacune à leur tour des documents juridiques aux tribunaux californiens dans lesquels elles tentaient de décrédibiliser l’autre. On retient notamment deux accusations :

freefortnite
Le tournoi #FreeFortnite lancé contre Apple / Source : Epic Games

La juge donne une nouvelle fois raison à Apple

La forte rivalité entre les deux entreprises s’est faite ressentir lors de l’audience en justice de ce lundi 28 septembre. Des deux côtés, des arguments constructifs ont été échangés, avec Epic et Apple souhaitant avoir le dernier mot.

Comme le rapporte iPhone Soft, l’éditeur de Fortnite souhaitait convaincre Yvonne Gonzalez de forcer la marque à la pomme de remettre son jeu sur l’App Store. Pour cela, Epic Games a accusé Apple de privilégier certains développeurs concernant la commission de 30% prélevée sur les achats intégrés et remis en cause son fonctionnement. Pour illustrer son propos, Epic a évoqué le cas d’Uber et d’Amazon qui ne sont pas concernés par la commission de la Pomme sur les achats de produits physiques. Mais les produits immatériels — comme ce que vend Epic — le sont, ce qui ne représente aucune logique pour l’éditeur.

La juge est malgré tout restée sur ses positions prises lors de la première audience en donnant une fois de plus raison à la firme de Cupertino. En effet, malgré le fait que, selon Epic, environ 50% des utilisateurs iOS aient opté pour le paiement direct, Yvonne Gonzalez rapporte que “les utilisateurs iOS avaient fait le choix de payer plus cher parce qu’ils ont confiance en Apple pour protéger leur paiement et leur confidentialité”.

Apple sort gagnant de l’audience, un procès serait prévu pour juillet 2021

Lorsque la question “la commission de 30% d’Apple est-elle trop élevée ?” a été posée, la juge a répondu qu’aucune preuve ne montrait une exagération de la part de la Pomme à ce sujet. Cette dernière a rajouté que l’ensemble de l’industrie se conformait à cette commission.

A la fin de l’audience, la juge a porté ces mots aux avocats d’Epic Games :

“Vous n’avez pas été francs. Vous ne l’étiez pas. Apple vous a dit de ne pas le faire, et vous l’avez fait (…) Il y a beaucoup de monde dans le public qui vous considère comme des héros pour avoir osé ce que vous avez fait. Mais ce n’est pas pour autant que c’est honnête. N’essayez pas de me convaincre que vous avez été francs alors que vous ne l’étiez pas.”

Yvonne Gonzalez

Selon Le Monde, Yvonne Gonzalez a indiqué que le procès intenté par l’éditeur de Fortnite pourrait avoir lieu au mois de juillet 2021. La firme de Cupertino a souhaité insister sur le fait qu’elle était ouverte au retour de Fortnite sur l’App Store, mais que ce retour devra se faire sans inclure le paiement direct. Mais pour Epic, retourner sur l’App Store dans ces conditions est inconcevable, au vu des pratiques anticoncurrentielles et du monopole d’Apple, selon ses termes.

En ce qui concerne le retour forcé de Fortnite sur le catalogue Apple, la juge préfère attendre avant de prendre sa décision finale. Nous vous tiendrons informés de l’évolution de cette affaire.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires