L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
tiktok

TikTok doit maintenant vendre ses activités américaines avant le 4 décembre

TikTok bénéficie (encore une fois) d’un nouveau délai pour vendre ses activités américaines. La nouvelle date est le 4 décembre, soit une semaine après le dernier délai fixé.

La revente des activités américaines de TikTok n’est toujours pas finalisée, et cela ne devrait pas être le cas avant plusieurs jours encore. ByteDance vient de se voir octroyer un rallongement d’une semaine sur la date butoir à laquelle il doit signer un accord avec une société américaine.

Il y a deux semaines, la firme chinoise bénéficiait déjà d’une rallonge de 15 jours pour trouver un acheteur américain. L’affaire n’est toujours pas arrivée à bout depuis le 14 août dernier, date à laquelle le président Donald Trump signait un décret obligeant ByteDance de vendre les activités américaines de son application TikTok.

Cette fois-ci, c’est le Comité pour l’investissement étranger aux Etats-Unis (Committee on Foreign Investment in the United States) qui accorde un délai supplémentaire de 7 jours à la maison-mère de TikTok. Cette dernière a donc jusqu’au 4 décembre 2020 pour finaliser la vente de ses activités américaines.

Un nouveau délai pour étudier une nouvelle proposition

Selon une information de Reuters, ce nouveau délai a été accordé afin d’étudier une nouvelle proposition faite par la société chinoise. Il s’agirait d’une proposition révisée selon la source, qui irait plus dans le sens du gouvernement américain.

Pour rappel, ByteDance avait signé un accord avec Oracle et Walmart pour créer une nouvelle entité TikTok Global, basée aux Etats-Unis. Mais la répartition du contrôle et des parts n’était pas une majorité américaine selon l’administration Trump, qui n’a alors pas approuvé ce contrat.

La firme chinoise doit alors trouver un autre acheteur états-unien, ou bien changer les conditions du contrat signé avec Oracle et Walmart, si elle veut éviter l’interdiction de son application d’édition de vidéos sur le sol américain.

Mais avec les différents prolongements ayant eu lieu ces dernières semaines, la possibilité que le cas TikTok soit remis aux mains de l’administration Biden n’est pas écartée. Et qui dit nouvelle administration dit nouvelles règles concernant le sort de l’application chinoise. Il faudra suivre de près ce qu’il se passera dans les prochains jours. Nous vous tiendrons informés la semaine prochaine de l’évolution de cette affaire.

L’affaire TikTok en résumé

Le cas TikTok au Etats-Unis a officiellement démarré le 14 août dernier. A cette date, l’administration Trump a signé un décret selon lequel l’application représente “une menace pour la sécurité nationale” des Etats-Unis.

Selon le gouvernement, l’app exploite les données personnelles des utilisateurs américains pour les partager aux autorités chinoises, dans le but de les espionner. Suite à ces accusations, Trump a ordonné à ByteDance, la maison-mère de TikTok, de vendre ses activités américaines à une entreprise du pays de l’Oncle Sam.

Un accord a été trouvé avec Oracle et Walmart dans le but de créer la nouvelle entité TikTok Global, basée sur le sol américain. Oracle est désigné partenaire technologique et Walmart partenaire commercial. Néanmoins, le gouvernement s’est montré réticent face à la signature de ce contrat, jugeant que la majorité du contrôle restait essentiellement chinoise. La signature du contrat n’a donc pas été approuvée par l’administration Trump.

Et la Chine dans tout ça ? Et bien elle aura tout de même un pouvoir concernant l’algorithme de recommandation de vidéos sur TikTok. En effet, celui-ci est soumis à une licence d’exportation de technologie, que le pays devra très certainement accorder aux Etats-Unis dans le but de finaliser la vente de ses activités américaines.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires