L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
trump facebook youtube censure

Trump est maintenant censuré sur Facebook et YouTube, après son bannissement de Twitter

Le 45ème Président des Etats-Unis se retrouve censuré sur plusieurs réseaux sociaux depuis quelques jours. YouTube et Facebook viennent s’ajouter à la liste.

A quelques jours de la fin de son mandat présidentiel, Donald Trump subit les sanctions de nombreux réseaux sociaux depuis plusieurs jours. Twitter a ouvert le bal en bannissant à vie le Président de sa plateforme, Facebook et Snapchat ont eux opté pour un bannissement temporaire.

Et ce mardi 12 janvier, de nouvelles sanctions ont été mises en place par des membres du GAFAM, comme l’indique Engadget. Ces sanctions sont de la part de YouTube et Facebook, qui ont décidé de renforcer leur politique de censure à l’encontre du président américain.

YouTube suspend le compte de Donald Trump pendant au moins 7 jours

La plateforme vidéo du géant Google s’ajoute à la liste des réseaux sociaux menant des actions de censure envers Donald Trump. Ce mardi, YouTube a annoncé qu’il suspendait le compte du président états-unien “pour au moins 7 jours”. Mais ce n’est pas tout, le réseau social a également supprimé la vidéo la plus récente de l’homme politique, en avançant que celle-ci violait les politiques de la plateforme :

“Compte tenu des inquiétudes à propos de l’actuel risque de violence, nous avons supprimé le nouveau contenu mis en ligne sur la chaîne de Donald J. Trump pour violation de nos politiques.”

YouTube

Les autres vidéos mises en ligne sur la chaîne demeurent accessibles, mais les commentaires ont été désactivés pour éviter toute propagation de propos haineux et/ou violents.

Facebook suspend le compte de Donald Trump pour une durée indéterminée

Le réseau social de Mark Zuckerberg a lui aussi mis en place une censure beaucoup plus stricte. Mais cette fois-ci, elle est plutôt destinée aux partisans extrémistes du Président républicain.

La plateforme sanctionne et interdit désormais l’emploi de l’expression “Stop the steal” (arrête le vol), en rapport avec les bulletins de vote républicains qui auraient été volés selon l’administration Trump, lors des élections américaines tendues de fin 2020. Cette sanction prendra fin le 20 janvier, data à laquelle le futur président démocrate Joe Biden prendra le pouvoir lors de son investiture. Et cela s’applique également sur Instagram, autre réseau social du groupe Facebook.

Des sanctions fortes mais méritées, suite aux émeutes de partisans pro-Trump qui ont envahi le Capitole le 6 janvier dernier, alors qu’une conférence se tenait pour officialiser la victoire de Joe Biden. Des actes violents qui auront entraîné la mort de 5 personnes, dont un policier, comme le rapporte le Journal du Geek, et une réponse jugée trop peu suffisante de la part Donald Trump face aux actes de ses partisans.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires