L'actualité des smartphones, des apps et des forfaits mobile
epic-games-plainte-europe

Epic Games porte plainte contre Apple auprès de la Commission européenne

Alors que le projet de loi sur le monopole de l’App Store vient d’être rejeté aux Etats-Unis, Epic Games multiplie ses attaques et porte plainte aujourd’hui contre Apple, cette fois-ci en Europe.

Le projet de loi pour mettre fin au monopole de l’App Store sur iPhone et iPad avait été présenté devant les sénateurs du Dakota du Nord, Etats-Unis, le 10 février 2021. Cette loi avait pour objectif d’obliger la marque à la pomme à ouvrir son système d’exploitation à des boutiques d’applications alternatives. Ce à quoi Apple s’était défendu en déclarant que cette loi allait “détruire l’iPhone”. Mais ce n’est pas tout car le texte en question voulait contraindre l’entreprise californienne à donner plus de libertés aux développeurs, en leur laissant la possibilité de proposer des systèmes de paiement alternatifs. Or ce projet de loi vient d’être rejeté par le Sénat du Dakota du Nord, à 36 voix contre 11.

D’ailleurs ce serait le studio américain Epic Games qui aurait été à l’origine de cette loi, d’après les informations du New York Times. Il faut rappeler que l’éditeur du célèbre jeu vidéo Fortnite et Apple sont en pleine guerre depuis la mise en place par Epic Games d’un système de paiement alternatif pour contourner la commission de 30% de la boutique d’applications d’Apple. Cela avait entraîné la suppression immédiate du jeu Fortnite de l’App Store et les batailles judiciaires entre les deux firmes se sont alors multipliées depuis ce moment-là c’est-à-dire depuis l’été 2020.

Epic Games dépose plainte contre Apple en Europe

Mais Epic Games ne compte pas s’arrêter là. Après avoir attaqué Apple aux Etats-Unis, au Royaume-Uni mais également en Australie, il attaque ce mercredi 17 février l’entreprise en Europe. L’éditeur américain vient en effet de déposer plainte contre Apple auprès de la Commission européenne, pour abus de position dominante dans la distribution et les systèmes de paiement des applications mobiles. Epic Games campe sur ses positions : il juge que la commission imposée sur l’App Store est injuste, et dénonce le monopole d’Apple et ses pratiques anticoncurrentielles.

Epic a demandé à la Commission de remédier au comportement anticoncurrentiel d’Apple en imposant des recours rapides et efficaces.

Communiqué Epic Games

Le PDG d’Epic Games, Tim Sweeney, explique dans son communiqué que “les consommateurs ont le droit d’installer des applications à partir des sources de leur choix et les développeurs ont le droit de rivaliser sur un marché équitable”. Epic Games indique vouloir défendre l’avenir des plateformes mobiles et des développeurs qui n’oseraient pas s’exprimer par peur de représailles, et explique également se battre pour les consommateurs.

Nous […] ne laisserons pas Apple utiliser sa domination de plateforme […] C’est mauvais pour les consommateurs, qui paient des prix gonflés en raison du manque total de concurrence entre les magasins et du traitement des paiements via l’application. Et c’est mauvais pour les développeurs, dont les moyens de subsistance dépendent souvent de l’entière discrétion d’Apple quant à qui autoriser sur la plateforme iOS et à quelles conditions.

Tim Sweeney, Fondateur et PDG Epic Games

Une nouvelle plainte contre Apple en Europe

Apple est déjà dans le viseur de la Commission européenne. Celle-ci a effectivement ouvert différentes enquêtes contre le géant californien, dont une plainte de Spotify pour abus de position dominante sur le marché de la musique en ligne. Rappelons enfin que Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft sont visés en Europe par un projet de nouvelle législation baptisé Digital Markets Act afin de limiter leur monopole. Affaire à suivre, donc.

Sur ce sujet -> Voici le plan de lutte de l’Europe sur la concurrence contre les géants d’internet

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires